Plateau / Protestation contre Ehouo Jacques : Voici la motion que les manifestants voulaient remettre au ministre de l'Intérieur


Les manifestants ont brandi des banderoles et pancartes hostiles à Jacques Ehouo, lors de leur progression en direction du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 14 mai 2019
  • Visites: 1115
  • Commentaires: 1
Partis faire un sit-in, ce mardi 14 mai 2019, au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, et remettre au ministre Sidiki Diakité une motion de protestation contre le maire du Plateau, Jacques Ehouo, les membres du mouvement « Chemises Blanches » ont été tout simplement gazés par la police qui en arrêté 9, avant de les conduire à la préfecture de police. Une copie de ladite motion est parvenue à Linfodrome.

Les membres du mouvement « Chemises Blanches » étaient dans la matinée au Plateau en vue de faire un sit-in au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, et remettre par la suite au ministre une motion de protestation contre Jacques Ehouo, maire de la commune. Malheureusement, ils n'ont pas atteint leur objectif. Gazés qu'ils ont été lors de leur marche. 

Lire aussi cet article : police" target="_blank">Plusieurs personnes manifestant contre le maire Ehouo Jacques arrêtées et conduites à la préfecture de police

La police a même arrêté 9 membres de ce mouvement, avant de les conduire à la préfecture police.

Dans l'après-midi, une copie de la motion de protestation qu'ils voulaient adresser au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, est parvenue à la rédaction de Linfodrome. Nous vous livrons in-extenso la teneur de ladite motion.

MOTION DE PROTESTATION

Nous populations, et agents municipaux de la commune du Plateau, au terme du Sit-in de ce jour mardi 14 Mai 2019, adressons au MINISTRE DE L'INTERIEUR ET DE LA SECURITE, cette motion de protestation pour la manifestation de la justice à la Mairie du Plateau.

•Considérant LA PLAINTE du 11 Décembre 2018 de MR YAPI JACQUES ancien Maire intérimaire, pour DE DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS, DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FAUX ET USAGE DE FAUX contre inconnu,

•Considérant les conclusions de l'enquête Judiciaire, présentées à l'opinion par LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE dans sa conférence de presse en date du 11 Janvier 2019, faisant de MR EHOUO JACQUE ; UN INCULPE suite à cette plainte, et laissé en liberté du fait de son immunité parlementaire ; Donc une exception,

•Considérant la d&eacu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Sidiki Diakité Plateau ANC police



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine