Affaire ''Réforme de la CEI en 2020'' / Le PDCI-RDA répond à Amon-Tanoh : « Nous donnons jusqu'à la fin du premier trimestre de l'année 2019 pour voir cette reforme effective sinon... »


Le président de la JPDCI-RDA urbaine, Valentin Kouassi, lors de son speech à Paris
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 26 nov. 2018
  • Visites: 703
  • Commentaires: 0
Henri Konan Bédié, le président du PDCI-RDA, a envoyé depuis la semaine passée à Paris une mission du parti conduite par l'ancien Ministre Gnamien Yao, Grand conférencier, et Valentin Kouassi, Président de la jeunesse urbaine du PDCI-RDA, en vue d'aller instruire la diaspora sur la nouvelle politique du parti.

Le débat sur la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) refait surface. Face à la diaspora ivoirienne à Paris ce week-end, Valentin Kouassi a expliqué les enjeux de la présidentielle de 2020 non seulement pour son parti politique, le PDCI-RDA, mais aussi pour la Côte d'Ivoire. «Les prochaines élections présidentielles d'octobre 2020, représentent un tournant décisif pour notre pays. Ces élections, symbole du jeu démocratique, qui devaient être envisagées comme un évènement porteur de nouveaux espoirs doivent remplir les conditions de transparence et d’équité(…) Mais ces élections sont surtout pour nous pleines d’espoir et de promesses d’une Côte d’Ivoire qui renaîtra de ses cendres, d’une Côte d’Ivoire qui sortira du gouffre d’où elle ne devrait jamais se retrouver, d’une Côte d’Ivoire unie et réconciliée», a-t-il fait savoir.

Lisez aussi: (PDCI-RDA: Bédié envoie une mission à Paris pour effacer les traces ''d'Adjoumani et consorts'')

C'est pourquoi le leader de le Jeunesse urbaine du PDCI-RDA, exige que la réforme de la CEI tant souhaitée par les partis politiques membres de l'opposition, et finalement annonçée par le président de la République, Alassane Ouattara, se fasse au plus vite contrairement aux propos du Ministre Marcel Amon-Tanoh qui l'annonçait pour 2020. «Regardez ce qu’ils ont fait pour de simples élections municipales organisées le 13 Octobre dernier dans notre pays; regardez ce qui s’est passé à Bassam, à Port-bouet, à Koumassi, dans le Gontougo, à Lakota…Regardez le braquage évité sans bruit au Plateau. Pour de simples élections locales, ils ont déployé une industrie de la fraude et ont mis en route leur armada de v (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook