CHU d'Angré : 426 agents recrutés pour le fonctionnement

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 18 déc. 2017
  • Visites: 2701
  • Commentaires: 1
Le Centre hospitalier universitaire (Chu) d'Angré, dans la commune de Cocody, a été inauguré, le vendredi 15 décembre 2017, par Alassane Ouattara, le président ivoirien.

Bâti sur une superficie de 4,5 ha pour un coût global de 35,23milliards de F Cfa, cet établissement sanitaire de catégorie 3 porte à 5 le nombre de Chu en Côte d'Ivoire. D'autres structures sanitaires ultra-modernes verront également le jour dans les mois à venir. Au dire du président de la République, 3 hôpitaux militaires sortiront de terre   à Bouaké, à Daloa et à Korhogo. Il est également prévu, selon toujours le chef de l’État, la construction d’hôpitaux généraux à Abobo, à Yopougon et 12 autres à l'intérieur du pays. Il s'agit, à travers la réalisation de ces différentes structures sanitaires, a confié Alassane Ouattara, de permettre à chaque habitant du pays, quels que soient son statut social et sa situation géographique, d'avoir accès à des soins de santé de qualité. A l'entendre, il doit y avoir un centre de santé dans un rayon de 5 km.

Pour ce faire, le chef de l’État envisage d'investir 833 milliards de F Cfa pour les 3 années à venir. Mais bien avant de donner cette information, le président de la République a volé dans les plumes des autorités et des gestionnaires de la santé en Côte d'Ivoire. Sans porter de gants, Alassane Ouattara a exprimé sa colère contre le personnel de santé. Et ce, quand à la gestion faite de la politique de gratuité, initiée à la sortie de la crise post électorale en 2011. «A la sortie de la crise post-électorale, nous avons institué, une gratuité totale des  soins de santé. A notre grand désarroi, il a été enregistré des abus inqualifiables. Nous ne pouvons pas continuer ce système qui faisait l’objet de détournements, d’abus de biens sociaux et de trafics », a révélé le président de la République, avant de confier que la gestion de la gratuité des soins n’a pas été fameuse en Côte d'Ivoire.

La ministre de la Santé et de l'hygiène publique, Raymonde Goudou Coffi qui a pris bonne note des récriminations du chef de l&rsquo (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook