Football - Eléphants : 29 présidents disent non à Sidy Diallo

  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: jeu. 23 nov. 2017
  • Visites: 3906
  • Commentaires: 7
Moins de 24 heures après le soutien affiché à Sidy Diallo par quelques présidents de clubs, 29 présents à la salle de réunion de la Mairie d'Adjamé à Abidjan ce mercredi 22 novembre 2017, ont indiqué ne pas être un club de soutien au président de la Fédération ivoirienne de football.

Témoins de l’échec subi le 11 novembre 2017 dans la course à la Coupe du Monde 2018, de l’administration actuelle du football ivoirien, et conscientes du mauvais virage emprunté, ces responsables de clubs ivoiriens demandent plutôt une rencontre avec le président de la Fédération ivoirienne de football, pour « ensemble identifier le mal que vit notre football et faire des propositions concrètes en vue de mener le combat pour la survie de notre football », a indiqué Salif Bictogo.

Et ce, même si le président du Stella Club d’Adjamé (Ligue 2) estime que « l’exemple de l’Italie devrait faire tâche d’huile pour devenir un exemple. Parce que nous ne pouvons pas continuer dans l’amateurisme. Même si nous pensons que la démission est une décision personnelle face aux objectifs pas atteintes, nous ne voulons plus être complices de ce qui se passe », a-t-il déclaré. Une plaie que même « la victoire à la CAN 2015, qui était l’arbre qui cachait la forêt », n’a pu soigner.

Au-delà des la réunionite, les 29 représentants de clubs entretenus par Anzouan Kacou (FC Séraphins Daoukro) , Koné Abdoulaye (AS Denguélé Odiénné), Ouattara Bakary (CO Korhogo) et Alain Gouaméné (AFAD Abidan-Plateau), entendent travailler pour convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire en vue d’évoquer l’avenir du football ivoirien que certains, personnellement, voient sans la silhouette d’Augustin Sidy Diallo.

En conclusion, la réunion du 21 novembre au siège de la Fédération ivoirienne de football, qui n’était qu’une rencontre d’information, ne saurait être une plateforme de soutien au président de la FIF qui y a « demandé pardon pour l’échec de la Côte d’Ivoire dans les qualifications de la Coupe du Monde 2018 et a fait des propositions concernant les licences de la FIF » a précisé Alain Gouaméné.

Patrick GUITEY




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook