Sommés de quitter la cité pénitentiaire : Ce que préparent les agents de la MACA

  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 26 août 2017
  • Visites: 1983
  • Commentaires: 3
Le Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l'homme, Sansan Kambilé, a demandé aux agents qui n'ont pas droit d'habiter la cité pénitentiaire de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca), à Yopougon, de libérer les appartements, au plus tard, début octobre 2017.

C'était le samedi 19 août 2017, lors de la rencontre que celui-ci a eue avec les personnels, au Palais de Justice d'Abidjan-Plateau, pour permettre à la trentaine de gardes arrivés de Bouaké, depuis décembre 2016, d'avoir un logement à proximité de leur lieu de travail, et de réagir en cas d'urgence. Le mercredi 23 août 2017, des concernés que nous avons joints par téléphone, ont soutenu ne pas engager de bras de fer, encore moins de polémique avec le ministre. Parce qu'ils les a ‘'beaucoup aidés''. ‘' Nous envisageons de proposer à l'intendance, que les familles de défunts quittent, de même que les familles d'agents mutés depuis des années mais qui sont encore là. Pour ce qui est des agents en formation à l'Institut national de formation judiciaire (Infj), qui sont en fonction à la Maca, et qui ont été admis à ce concours, nous pensons qu'ils peuvent rester jusqu'à ce qu'ils soient mutés, puisqu'ils finissent, à la fin de cette année, leur formation'', nous a-t-on appris.

A relire: microbes-de-la-maca" target="_blank">Voici comment vivent les "microbes" de la Maca

Les agents ont expliqué qu'ils ne savent pas (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Yopougon Sansan Kambilé Abidjan Plateau Bouaké concours logement microbes




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour