Côte d'Ivoire : libération de la militante pro-Gbagbo Antoinette Rouissa Meho


(Photo d'archives)
  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: vend. 05 mai 2017
  • Visites: 975
  • Commentaires: 1
Libérée à titre provisoire ce jeudi 4 mai par la justice ivoirienne, Antoinette Rouissa Meho avait été arrêtée en août 2016 et inculpée pour atteinte à la sûreté de l'État.

La justice ivoirienne a accordé le 4 mai la « liberté provisoire » à cette responsable des femmes du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, incarcérée depuis août 2016 à Abidjan pour « atteinte à la sûreté de l’État », a annoncé son avocat.

« Mme Antoinette Rouissa Meho, 60 ans, a bénéficié d’une mise en liberté provisoire ordonnée par la chambre d’accusation de la Cour d’appel » a affirmé à l’AFP son avocat, Me Toussaint Dako.

« Nous sommes heureux que Mme Meho, inculpée d’atteinte à la sûreté de l’État, vol d’armes et de munitions, participation à une bande armée et détenue sans jugement depuis près de dix mois, ait été libérée » a-t-il souligné, déplorant des « accusations grossières ».

Une « femme convaincue et déterminée »

L’opposante avait été arrêtée le 10 août 2016 à son domicile de Yopougon, dans l’ouest d’Abidjan, par neuf person (...)

Lire la suite sur jeuneafrique.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour