Législatives 2016 : KKB met la direction du Pdci dans l'embarras


En déposant ses dossiers pour demander un autre parrainage du Pdci-Rda, KKB met la direction de son parti dans l'embarras (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 17 juin 2016
  • Visites: 3072
  • Commentaires: 0
Le Pdci-Rda vient de boucler la phase d'enregistrement des dossiers des candidats à la candidature pour les élections législatives prévues pour les mois de novembre et décembre prochains.

Le Comité électoral présidé par l'inspecteur général d'Etat Niamien N'goran achève, ainsi, depuis le mercredi 15 juin 2016, la première phase de la mission à lui assignée par le président Henri Konan Bédié. Suivra, dès à présent, la phase de dépouillement et d'arbitrage pour désigner les candidats du parti qui vient de fêter ses 70 ans, pour les joutes à venir. L'équation ne s'annonce pas facile pour la direction de cette formation politique, en raison de la foultitude de dossiers enregistrés çà et là dans les différentes délégations départementales.

Dans la commune de Port-Bouët, à Abidjan, une situation embarrassante pourrait se poser à cette étape des dépouillements et des arbitrages. D'aucuns ont cru qu'il n'allait pas se représenter. Du moins sous la bannière du Pdci-Rda, son parti. Mais le bouillant député Bertin Kouadio Konan dit ''KKB'' a bel et bien remis le couvert. L'ex-candidat à l'élection présidentielle, malgré les consignes données par le président de son parti, Henri Konan Bédié, a déposé ses dossiers. KKB a confirmé son intention de rempiler à l'hémicycle dans l'après-midi du mercredi 15 juin 2016, à quelques heures de la fermeture du siège de la permanence de son parti. « Je suis bien candidat, et toujours Pdci », a confirmé le député lui-même, que nous avons réussi à joindre hier, dans l'après-midi.

A priori, il n'y a pas de débat que l'élu sortant, qui remplit les critères, puisse solliciter à nouveau la confiance de son parti. Mais le cas Kkb ne peut laisser indifférent. Candidat au 12ème congrès du Pdci-Rda contre son mythique président Henri Konan Bédié, ce dernier n'aura pas pardonné l'affront de son poulain qu'il a qualifié par moment de « soldat perdu ». Avec 3% de voix récoltées à ce congrès, qui a vu la modification des textes du parti septuagénaire et la reconduction du ''sphinx'' de Daoukro, le député de Port-Bouët ne rechignera pas à aller jusqu'au bout de sa logique. Quand son président Bédié appelle les cadres de sa formation politique à renoncer à toute candidature en faveur du président sortant pour le présidentielle de 2015, KKB fait partie des ''irréductibles'' qu (...)

Lire la suite sur L'Inter


Henri Konan Bédié KKB Pdci Abidjan Port-Bouët Daoukro élection présidentielle candidature candidats élections




Educarriere sur Facebook