Lutte contre l'apatridie : Les enfants de parents inconnus pourraient bénéficier de la nationalité ivoirienne


Le ministre de la Justice, Sansan Kambilé, veut sortir des apatrides de leur situation inconfortable
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 29 fév. 2016
  • Visites: 1457
  • Commentaires: 0
Les enfants nés de parents inconnus pourront se voir attribuer la nationalité ivoirienne, conformément au vœu des autorités ivoiriennes.

C'est du moins ce qu'a laissé entendre le ministre ivoirien de la Justice, Sansan Kambilé, dans une déclaration cosignée avec le représentant résident du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en Côte d'Ivoire, Mohamed Askia Touré. Dans cette déclaration, rendue publique le 25 février 2016, jour anniversaire de la Déclaration d'Abidjan des ministres des Etats membres de la Cedeao, le ministre fait état des mesures déjà prises par la Côte d'Ivoire ou en vue afin de régler le cas "des personnes qui ont été identifiées comme étant en situation d'apatridie avérée ou risquant à terme d'être dans cette situation". Après avoir indiqué que la possibilité a été offerte depuis 2014 à plus de 100 000 personnes concernées de bénéficier de la nationalité ivoirienne par déclaration, il souligne que beaucoup d'autres( environ 600 000) restent encore exposées à l'apatridie, celles-ci n'ayant pas été prises en compte par la procédure de nationalité par déclaration. C'est pour celles-là que Sansan Kambilé préconise "la prise de mesures susceptibles de permettre leur intégration en tant que citoyens ivoiriens". Au nombre de ces mesures, il propose la réforme du code de la nationalité, par voie parlementaire, avec pour objectif d'introduire des "mesures plus simples et faciles d'acquisition d (...)

Lire la suite sur Soir Info


Sansan Kambilé Côte d'Ivoire Abidjan réfugiés ivoiriens




Educarriere sur Facebook