Grippe aviaire en Côte d'Ivoire / Un expert formel : « La contamination ne se fait pas en mangeant le poulet » - 27.919 oiseaux ont été abattus


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 04 sept. 2015
  • Visites: 2152
  • Commentaires: 0
La grille de compensation des éleveurs de volailles, victimes de la grippe aviaire est à l'étude.

C'est ce qu'a indiqué Dr Aimé Franck Essoh, coordonnateur du projet d'appui à la production avicole nationale, le 2 septembre 2015, à Cocody, dans le cadre de l'atelier de formation, de sensibilisation et d'information, organisé par le ministère des ressources animales et halieutiques à l'attention des hommes des médias. « La compensation est un remède important dans la lutte contre la grippe aviaire. La compensation est prévue. Toutes les volailles abattues dans le cadre de l'abattage sanitaire, sont  comptabilisées et une compensation sera versée à l'éleveur. A Bouaké, nous avons procédé à une indemnisation totale. Mais pour ce qui est de Modeste, nous n'avons pas encore terminé. Parce qu'il faut observer une période de 21 jours avant de procéder aux compensations. On ne commencera pas tant que l'opération ne sera pas achevée. Par ailleurs, comment évaluer le coût de production d'un poulet ? Le poulet de chair n'a pas le même coût de production que le  coquelet ou la pondeuse, etc. Le  ministre des ressources animales et halieutiques, Kobenan Adjoumani, nous a instruits d'engager les négociations avec l'interprofession avicole afin de déterminer de façon consensuelle le barème que nous allons appliquer pour les compensations », a-t-il expliqué.

Dr Essoh a souligné qu'à ce jour, aucun cas de contamination humaine n'a été enregistré. L'impact de cette maladie est économique. C'est la raison pour laquelle il a exhorté les journalistes à combattre la psychose qui s'installe chez les populations. « Il faut se donner confiance et communiquer de manière utile et précise », a-t-il recommandé. Pour sa part, Dr Dagnogo Komissiri, coordonnateur du projet d'amélioration de la santé animale et (...)

Lire la suite sur Soir Info


Kobenan Adjoumani Cocody Bouaké




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour