Opération de révision de la liste électorale : 2000 centres fixes et 500 centres mobiles couvrent le pays


(Photo d'archives)
  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: vend. 05 juin 2015
  • Visites: 1299
  • Commentaires: 0

La Commission Electorale Indépendante a procédé le jeudi 4 juin 2015 dans ses locaux à Abidjan-II Plateaux, à la remise de kits de sensibilisation à plusieurs Organisation de la Société Civile (OSC) afin de renforcer leurs capacités d'intervention dans la sensibilisation dans le processus de Révision de la Liste Electorale (RLE).

Il s'agit essentiellement d'une dotation financière, de plusieurs affiches, flyers, tee-shirts et plusieurs autres gadgets. A cette occasion, Auguste Miremont, Vice-président de la CEI, a demandé aux OSC d'intensifier la sensibilisation auprès des populations en se rendant dans les régions, les départements, les communes, les villages et mêmes les hameaux les plus reculés. « Vous êtes nos bras armés, nous comptons sur votre sens de l'organisation », a-t-il affirmé.

Les OSC ont profité de l'occasion pour approfondir leurs connaissances du mode opératoire de la RLE. Ce qui a permis à Mme Marguérite Yoli-Bi (Commissaire à la CEI) et Antoine Adou, Coordinateur technique du projet, d'expliquer une fois de plus en quoi consiste cette opération. Ils ont indiqué par ailleurs que l'opération concerne deux catégories de personnes : Les personnes, régulièrement inscrites sur la Liste Electorale de 2010, qui ont changé de lieu de résidence ou changé de patronyme (femmes mariées par exemple) ; Les personnes non-inscrites sur la Liste Electorale 2010, les nouveaux majeurs, notamment âgés de 18 ans ou plus au 31 mars 2015. Ils n'ont pas manqué de souligné que les Ivoiriens déjà inscrits sur la Liste Electorale 2010, même avec des erreurs sur leur état civil, ne sont pas concernés par cette opération.

Pour ce qui est des documents à fournir par un requérant, il s‘agit uniquement, pour les Ivoiriens résidant en Côte d'Ivoire de la Carte Nationale d'Identité (CNI), ou du Certificat de Nationalité. Interrogé sur la disponibilité des centres de recensement, M. Adou Antoine s'est montré très rassurant. Il a confirmé, en effet, qu'il existe 2000 centres fixes. Ces centres sont positionnés dans les chefs-lieux de région, de départements et sous-préfectures ainsi que dans les communes.

Pour assurer une couverture optimale du pays, des équipes mobiles au nombre de 500 seront déployées sur toute l'étendue du territoire, chefs-lieux de sous-préfecture ne disposant pas d'équipe fixe, village-centres. Les localités devant être desservies par les équipes mobiles seront définies par la Commission Electorale Locale (CEL) en liaison avec les autorités sous-préfectorales concernées. M. Adou a enfin lancé un appel aux nouveaux requérants (personne non inscrite sur la liste de 2010) à se faire établir les pièces administratives nécessaires pour leur enrôlement.

La CEI a déjà rencontré les préfets, les chefs coutumiers et guides religieux pour les sensibiliser au mode opératoire de la Révision de la liste électorale afin qu'ils puissent être de parfaits relais auprès des populations cibles. Elle a aussi rencontré les partis et groupements politiques qui ont adopté le mode opératoire et se sont engagés à sensibiliser leurs militants.

Source sercom CEI




CEI Côte d'Ivoire Plateau Abidjan CNI



Educarriere sur Facebook