Enquête express / Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody : la vérité sur les micros, wifi, bibliothèque et toilettes

  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 03 juin 2013
  • Visites: 3905
  • Commentaires: 2
Depuis le mois de septembre 2012, l'université Félix Houphouët-Boigny de Cocody présente un nouveau visage avec les commodités qui l'accompagnent, à savoir, l'introduction des nouvelles technologies de l'information.

Mais leur utilisation et leur gestion posent problème jusqu'à susciter des mouvements de colère. Au lendemain d'une violente manifestation, le lundi 13 mai 2013, sur le campus au cours de laquelle, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Cissé Ibrahima Bacongo, a échappé à un lynchage d'une horde d'étudiants déchainés, nous avons discrètement revisité ce temple du savoir.

Après une « balade » qui a duré trois heures de temps sur le campus Fhb, qui nous a permis de faire le tour de la quasi-totalité des unités de formations et de recherche (Ufr) et les amphithéâtres, nous avons comptabilisé trente (30) toilettes fixes et une vingtaine d'autres dites mobiles.

Quant aux amphis, ils sont effectivement équipés en micro fixe et baladeurs. Il en va de même pour la bibliothèque qui a été entièrement rénovée. En tout cas, l'université Fhb bénéficie d'un certain nombre de commodités qui lui confère le titre d'université moderne où étudier et apprendre, ne devraient pas rencontrer d'obstacle.

Seulement voilà, l'utilisation et la gestion laissent à désirer. De fait, le Wifi qui, dès sa mise en marche, couvrait toute l'université et au-delà dans un rayon de trois cents (300) mètres à la ronde, ne fonctionne presque plus. Sa capacité est limitée à des centaines d'utilisateurs pour une université qui reçoit au quotidien des milliers d'étudiants. « Il nous est difficile de capter le Wifi, alors qu'on nous a rassurés qu'il fonctionne.

A quoi sert d'installer un wifi dans une université non accessible aux étudiants ? »
, s'est interrogé K. Jean L. en Ufr en Licence 2 de Criminologie. En fait, lorsque nous nous sommes introduit dans le système de fonctionnement du Wifi, tout semblait normal, sauf que des indicateurs signalent régulièrement des absences d'alimentation ou le non retour de fin de périphérie. En clair, des câbles ne répondent plus.

« À la vérité, des câbles ont été sectionnés ou volés. Certains des voleurs ont été pris et mis à la disposition du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », nous a renseigné un membre de la Présidence de l'université qui a exigé rester dans l'anonymat. Ce dernier a également avancé que les directeurs d'Ufr ne jouent pas totalement leur rôle pour faire respe (...)

Lire la suite sur Soir Info


université Félix Houphouët-Boigny Cocody



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour