Faits divers

Béoumi : un conducteur de mototaxi égorgé par ses clients, un autre blessé à la hanche

post-img
Un conducteur de moto-taxi a été froidement égorgé par ses clients à Béoumi (Photo d'illustration)

Dans la nuit du jeudi 14 septembre 2023, deux chauffeurs de mototaxi ont été agressés par leurs clients à Béoumi. L'un d'entre eux été égorgé tandis que l'autre poignardé à la hanche a réussi à prendre la fuite pour aller alerter le village voisin de Kohoussou.

Un conducteur de mototaxi, Gossé Abraham, âgé de 18 ans, a été atrocement tué et un autre grièvement blessé à la hanche, dans la nuit du jeudi 14 septembre 2023, à Béoumi. Selon nos sources, la nuit des faits, aux environs de 23 heures, 4 individus se faisant passer pour des passagers ordinaires ont emprunté deux mototaxi pour se rendre dans un village situé à quelques kilomètres de la ville. Deux ont pris place à l’arrière d’une moto et deux autres en ont fait de même sur l’autre moto.

L’agression des deux conducteurs de mototaxi

Les deux conducteurs de mototaxi sont heureux à l’idée d’arrondir leur recette de la journée, mais ils étaient loin de se douter de l’horreur qui les attendait. En effet, chemin faisant, ils vont totalement déchanter. Contre toute attente, l’un reçoit un violent coup de couteau au niveau de la gorge et l’autre en reçoit à la hanche. Le premier, littéralement égorgé, succombe à ses blessures et le second plus chanceux, réussit à prendre la fuite malgré ses blessures à la hanche pour alerter les populations de Kohoussou, le village voisin.

Les instants qui suivent, les forces de l’ordre ont été, à leur tour, alertées. Les recherches entreprises la même nuit ne donnent pas les résultats escomptés. Le lendemain vendredi, alors qu’une dame se trouve dans son champ, elle remarque un mouvement suspect dans la brousse. Lorsqu’elle s’en approche, elle aperçoit un jeune caché. Elle a aussitôt alerté les forces de l’ordre. Quelques minutes plus tard, le suspect a été interpellé et conduit dans les locaux des forces de l’ordre.

Les autorités ont appelé les populations au calme

Informées, les populations en colère se sont dirigées en masse sur les lieux pour tenter de lyncher le suspect. Mais elles ont été dispersées à coup de gaz lacrymogène.

De leurs côtés, les autorités y compris Mme Traoré née Imelda Marguerite Marie Doussou, préfet du département de Béoumi, ont appelé les populations au calme.

S’adressant aux jeunes et aux conducteurs de mototaxi, le Colonel Dago Théodore leur a donné des assurances quant à la suite de l’enquête (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


village client ville entreprises taxi don jeunes 2023 Béoumi

Articles similaires