Côte d'Ivoire : une croissance d'environ 7% par an projetée de 2023 à 2025

  • Source: APA
  • Date: dim. 01 janv. 2023
  • Visites: 590
  • Commentaires: 1
Le gouvernement entend poursuivre la dynamisation du potentiel de croissance du pays avec une hausse de la transformation locale des matières premières dont le cacao, l'anacarde et le coton.

« Les perspectives économiques de notre pays demeurent bonnes avec un taux de croissance économique projeté en moyenne à environ 7% par an sur la période 2023- 2025 », a dit le président Alassane Ouattara, dans son message de vœux du nouvel an à la Nation.

Il a indiqué que des projets structurants, en cours dans le Grand Abidjan, seront, pour la plupart, achevés en 2023, entre autres, le Pont de la Baie de Cocody, et celui reliant Yopougon au Plateau ; de même que les travaux de construction des huit échangeurs.

Les travaux d'extension de l'Aéroport Félix Houphouët-Boigny qui viennent d'être lancés, devraient à terme permettront à terme d'accueillir 5 millions de passagers ; soit deux fois plus qu'aujourd'hui, consolidant ainsi la position de hub aéroportuaire.

Le métro d'Abidjan, quant à lui, viendra accompagner le développement d'Abidjan et fluidifier les déplacements, a-t-il ajouté. Le gouvernement vise la transformation des villes secondaires, telles que Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo et San Pedro, pour en faire de grands pôles de développement

« Pour l'intérieur du pays, je me réjouis de l'inauguration récente de l'autoroute YamoussoukroTiébissou (centre). La partie Tiébissou - Bouaké sera achevée dans le courant du deuxième semestre 2023 ainsi que la réhabilitation de la côtière Abidjan - San Pedro », a-t-il déclaré.

Selon M. Ouattara, ces travaux s'inscrivent dans la vision de transformation des villes secondaires, telles que Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo et San Pedro, pour en faire de grands pôles de développement économique.

« Il en sera de même bientôt pour d'autres villes telles que Man, Daloa, Bondoukou, Abengourou et Odienné. Au niveau de l'enseignement technique et professionnel, notre dispositif national de formation se modernise et s'enrichit afin d'améliorer l'employabilité de notre jeunesse », a-t-il laissé entendre.

Cela devrait s'opérer à travers la réhabilitation et la construction de lycées techniques et professionnels ; et la mise en œuvre de l'École de la seconde chance. En outre, les progr (...)

Lire la suite sur APA


Aéroport Félix Houphouët-Boigny métro d'Abidjan Yopougon Alassane Ouattara Bondoukou Cocody Plateau Korhogo Tiébissou Daloa Bouaké Yamoussoukro Abengourou San Pedro gouvernement coton anacarde cacao développement formation




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour