Football : La CAF retire l'organisation de la CAN 2025 à la Guinée


Le président de la CAF, Patrice Motsepe, en conférence de presse, vendredi 26 novembre 2021, après l'Assemblée générale de la Confédération. © Ahmed Hasan, AFP
  • Source: france24.com
  • Date: sam. 01 oct. 2022
  • Visites: 607
  • Commentaires: 12
Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, a informé la junte au pouvoir en Guinée que le pays n'organiserait pas la CAN-2025, a-t-on appris vendredi. En cause, des infrastructures et équipements "pas adaptés ou prêts" pour accueillir la compétition.

Le couperet est tombé, comme redouté depuis des semaines : la Confédération africaine de football (CAF) a retiré l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en 2025 à la Guinée, qui n'est pas prête.

Le président de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe, a fait le déplacement de Conakry pour informer la junte au pouvoir d'une décision qui, a-t-il dit ensuite devant la presse, remonte à juillet.

"Demain, on demandera à la CAF de recevoir de nouvelles candidatures parce qu'en l'état actuel, les infrastructures et les équipements ne sont pas adaptés ou prêts pour que la CAF puisse accueillir (la CAN) en 2025 en Guinée", a-t-il déclaré. La CAF réunit son comité exécutif samedi.

C'est un nouveau contretemps pour la compétition reine du sport roi sur le continent. En 2014, la CAF avait attribué les trois prochaines CAN d'un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée.

Après le retrait au profit de l'Égypte de l'organisation de la CAN-2019, la CAF avait décalé le calendrier, attribuant l'édition suivante, en 2021, au Cameroun et celle de 2023 à la Côte d'Ivoire. La Guinée avait accepté d'organiser l'édition 2025.

C'est aussi un sévère coup porté à la Guinée. Le colonel Mamady Doumbouya, arrivé au pouvoir par la force en septembre 2021, avait exprimé sa ferme intention d'honorer le rendez-vous.

"D'intérêt national"

Le doute n'a cependant jamais été dissipé. Organiser cette épreuve s'annonçait comme un défi majeur pour un des pays les plus pauvres de la planète, qui manque cruellement d'infrastructures au niveau, qu'il s'agisse d'équipements sportifs ou de transports.

Les déplacements ro (...)

Lire la suite sur france24.com


Côte d'Ivoire Mamady Doumbouya Confédération africaine de football Patrice Motsepe Afrique Égypte Cameroun Guinée candidatures




Educarriere sur Facebook