Arythmie cardiaque : La 3ème mission du programme Médical Talent est à Abidjan


La 3ème mission du programme Médical Talent appelle les Ivoiriens à dépister l’arythmie.
De gauche à droite :
Dr Sana AMRAOUI (Hopital Américain de Paris) : Cardiologue et Rythmologue
Pr ADOUBI (Pisam) : Cardiologue et rythmologue
Dr EHUI (Pisam) : Radiologue interventionnel
Dr HAKIME (Hôpital Américain de Paris) : Radiologue interventionnel
  • Source: Educarriere
  • Date: mer. 13 juil. 2022
  • Visites: 1008
  • Commentaires: 0

Des spécialistes en cardiologie sont à Abidjan depuis quelques jours, dans le cadre de la 3ème mission du programme Médical Talent. Initiée par l'Hôpital Américain de Paris en partenariat avec la Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie (PISAM), la mission a décidé de cibler pour cette édition, l'arythmie cardiaque. Afin expliquer bienfondé de cette mission qui se déroulera du 11 au 13 juillet à la PISAM, la structure a animé un point-presse ce mardi 12 juillet, à la Villa Lepic, sise à Cocody.

L'occasion pour Dr Sana Amraoui, cardiologue, rytmologue à l'Hôpital Américain de Paris, d'expliquer que la nécessité de prévenir cette pathologie. L'équipe de spécialistes venus de Paris est arrivée avec du matériel de haute technologie. Ainsi, depuis le 11 juillet, des tests de dépistage sont effectués à la PISAM. « Les objectifs de cette mission, Médicale Talent, c'est dans un premier temps, de pouvoir dépister le maximum de patients, pouvoir les traiter assez rapidement pour éviter les complications », a indiqué la conférencière. Lors de la première journée de dépistage, selon elle, plusieurs patients ont découvert qu'ils avaient l'arythmie.

Diagnostiquer

Elle a aussi noté le jeune âge des personnes atteintes par cette pathologie. « L'arythmie, c'est quand le cœur ne bat pas de façon normale. Il s'emballe »,  a rappelé Dr Sana Amraoui. Et la spécialiste de souligner : « On ne ressent pas forcement l'arythmie ». Car, selon Dr Amraoui, beaucoup de patients sont malades et ne le savent pas. Elle a appelé les Ivoiriens à se dépister. A l'entendre, cette maladie peut entraîner la fatigue du cœur et provoquer des complications, jusqu'à l'accident vasculaire cérébrale (AVC). Les diagnostiquer pour les traiter rapidement est le but de cette 3ème mission du programme Médical Talent. Avec des intervenions comme la pose de pacemaker, ou la pose d'holter implantable, les personnes atteintes des dysfonctionnements cardiaque reprennent une vie normale. 

Les spécialistes très aguerris de la mission permettent aussi d'éviter aux patients de faire le voyage en Europe, pour se traiter.

Une initiative saluée par Prof Kassi Adoubi, chef de service de cardiologie du CHU de Bouaké, qui intervient au service de cardiologie de la PISAM. « Ici, Nous sommes un peu limités du point de vue technologie et du point de vue de la pratique », a reconnu le médecin. Ces missions permettent surtout un partage d'expériences avec les médecins Ivoiriens. « Ce partage de compétences nous améliore en terme de savoir faire », a félicité Prof Kassi Adoubi.


Raphaël Tanoh




Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie PISAM Abidjan Cocody CHU de Bouaké Paris Europe AVC dépistage accident partenariat Ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour