Une opération de collecte de 5000 poches de sang lancée au sein de l'armée ivoirienne

  • Source: APA
  • Date: mar. 12 juil. 2022
  • Visites: 571
  • Commentaires: 0

Le général de corps d'armées, Lassina Doumbia, chef d'Etat-major général des armées de Côte d'Ivoire, a lancé lundi à Abidjan une opération de collecte de 5 000 poches de sang au sein des forces armées et des corps paramilitaires.

Ce prélèvement sanguin, au profit du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), a lieu dans le cadre de la fête des armées prévue le 27 juillet 2022, a indiqué le général de corps d'armées, Lassina Doumbia, à l'Etat-major du Groupement des sapeurs pompiers militaires. 

"Au-delà de l'esprit de défense qui doit nous caractériser (...) nous en profitons pour nous ouvrir aux populations civiles et poser des actes de solidarité à leur endroit", a déclaré le chef des forces armées ivoiriennes.

L'Etat-major général des armées a engagé cette opération "au regard de la situation dans les structures sanitaires", a-t-il dit, ajoutant "nous avons souhaité faire un don de sang et répondre à un besoin urgent et crucial de la plupart des nos structures hospitalières".

Il a, ensuite, lancé un message de mobilisation à l'ensemble de ses hommes. Quelque 31 sites sont retenus à Abidjan et à d'intérieur du pays pour que toutes les Forces de défense et de sécurité (FDS) et corps paramilitaires puissent faire ce don au profit du CNTS.

La Côte d'Ivoire, aujourd'hui, enregistre "un besoin de 250.000 unités de sang au moins" par an pour une autosuffisance, contre quelque 160.000 produits sanguins, soit un "gap de 90.000 poches", a précisé le directeur général du CNTS, Seydou Konaté.

Pour M. Seydou Konaté, ce sont ces actions d'envergure qui pourront permettre d'atteindre l'autosuffisance. Selon lui, si 1% de la population en Côte d'Ivoire estimée à 29 millions d'habitants donne son sang, le pays sera autosuffisant.

Ce don de sang qui débute ce 11 juillet, s'achève le 15 juillet 2022. L'opération va concerner l'ensemble de la Côte d'Ivoire, où se trouve notamment une antenne du Centre national de transfusion sanguine (CNTS).

Les besoins en sang étant importants, en Côte d'Ivoire, le Conseil des ministres a décidé le 23 février 2022, de la standardisation des prix des poches de sang à 3.000 Fcfa pour que tout citoyen puisse accéder aux produits sanguins.

Le Forces de défense et de sécurité (FDS) comprennent l'armée, la gendarmerie et la police, tandis que les corps paramilitaires sont constitués des douanes, des eaux et forêts, des affaires maritimes et portuaires et de l'administration pénitentiaire.

 

AP/ls/APA




Côte d'Ivoire Lassina Doumbia CNT Abidjan gendarmerie police douanes Conseil des ministres ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour