Sanctions contre le Mali : le PPA-CI s'insurge contre l'usage de la force et l'instrumentalisation des institutions financières


Le PPA-CI observe que les sanctions de la Cedeao visent plutôt le peuple malien et non la junte au pouvoir (PhDr).
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 12 janv. 2022
  • Visites: 1030
  • Commentaires: 0
Le Parti des peuples africains Côte d'Ivoire (PPA-CI) par la voix de son porte-parole a jugé inacceptable les sanctions émises par la Cedeao à l'encontre de la République du Mali.

A travers un communiqué, le PPA-CI s'est prononcé sur les cinq (5) sanctions que la Cedeao a prises pour punir la junte au Mali. Il est reproché à la junte au Mali de n'avoir pas respecter les délais pour la tenue d'élection. Ceci, dans le but de céder le pouvoir aux civiles.

Le parti de Gbagbo estime que les sanctions économiques de la Cedeao frisent de l'instrumentalisation. Ainsi, le ministre Justin Koné Katinan s'inquiète « de la tendance de plus en plus affirmée d'instrumentaliser les banques centrales, notamment la BCEAO dont est membre le Mali, à des fins de règlement de crises politiques internes aux Etats ».

En ce qui concerne l'usage de la force, le porte-parole du PPA-CI Justin Koné Katinan explique qu'agir par la force donnerait plus de poids aux terrorisme-menace-djihadiste-du-nouveau-sur-la-derniere-attaque-de-kafolo-comment-des-jeunes-locaux-ont-ete-recrutes">djihadistes qui rôdent dans la région du Mali.

Le PPA-CI constate que les sanctions énoncées le sommet de la Cedeao visent finalement le peuple malien 

« En ce qui concerne le cas particulier du Mali, où les forces de défense et de sécurité font face à la guerre que leur impose les djihadistes, déclarer une autre guerre à ces forces n'est qu'une forme d'aide directe apportée aux vrais ennemis de ce pays et de la sous-région que sont les djihadistes. Le PPA-CI cons (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Gbagbo Justin Koné Katinan PPA-CI Côte d'Ivoire Mali BCEAO terrorisme




Educarriere sur Facebook