Côte d'Ivoire : Les dessous de la rupture de Soro Kanigui et Guillaume Soro


Guillaume Soro et Soro Kanigui ne sont plus en odeur de sainteté.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 07 oct. 2020
  • Visites: 1143
  • Commentaires: 0
Soro Kanigui ne siège plus en tant que président du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (Raci), formation politique dont Guillaume Kigbafori Soro en est le président d'honneur. Sorti de prison le 23 septembre dernier, le député de Sirasso n'aura pas eu le temps de prendre à nouveau fonction au niveau du Raci. Il a été purement et simplement destitué au cours d'une assemblée générale extraordinaire tenue mardi à Abidjan-Cocody. Il est reproché à Soro Kanigui d'avoir des accointances avec le pouvoir d'Abidjan et d'être engagé dans une posture qui est contraire aux résolutions du dernier congrès du parti qui a consacré Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires, comme son candidat à la prochaine élection présidentielle. Retour sur cette affaire rocambolesque avec Mamadou Traoré, conseiller politique de Guillaume Soro qui livre des secrets inédits sur la rupture de Soro Kanigui avec son mentor:

Les dessous de la rupture de Kanigui Soro avec Bogata...

 

Le directoire du RACI vient de destituer mon frère, mon compagnon de lutte Kanigui Soro, de la présidence de ce parti politique.

Selon les raisons qui l'ont poussé à prendre une telle décision, Kanigui aurait décidé de ne plus continuer la lutte avec Guillaume Soro lors d'une rencontre familiale.

Or nous savons tous que le RACI s'est bâti avec l'image, la bénédiction et le financement de Guillaume Soro.

 

Je suis triste qu'on en soit arrivé à cette extrémité.

Et pourtant, Dieu m'est témoin que j'ai tenté, à mon humble niveau, d'éviter qu'on en arrive là, depuis l'année dernière. En effet, l'année dernière, tout juste après la démission de Guillaume Soro de son poste de Président de l'Assemblée Nationale, j'ai eu un entretien avec Kanigui Soro à son domicile.

Lors de cet entretien, il m'a fait part de sa désapprobation vis à vis de la création de GPS, que nous étions, avec un groupe restreint autour de Guillaume Soro,en train d'entériner. Kanigui faisait partie, comme moi, des membres fondateurs de GPS. Il m'a dit qu'il n'approuvait pas la création de ce mouvement politique car depuis des années, il a œuvré à mettre en place le RACI qui devrait, selon lui, porter la candidature de Guillaume Soro.

 

Et il n'a pas approuvé le fait que certains membres de son parti aient été cooptés pour animer le Comité Politique. Il a accusé certains proches de Guillaume Soro d'avoir contribué à le frustrer ainsi. Il m'a dit clairement qu'il n'était pas partant pour la mise en place de GPS.

 

J'en ai rendu compte de notre conversation à Guillaume Soro et je lui ai conseillé d'avoir un entretien de clarification avec Kanigui. Ce qu'il a fait. Et je pense qu'ils se sont compris. Mais j'avoue que je me suis posé beaucoup de questions sur l'absence de Kanigui lorsqu'au siège de GPS,nous avons validé, au cours d'une Assemblée Générale,les textes de ce mouvement politique et que nous avons élu le Président de GPS en la personne de Guillaume Soro. J'ai compris ce jour-là que le contentieux n'était pas totalement réglé. Mais j'ai eu espoir que les choses iraient avec le temps.

 

Hélas, je constate que la position de Kanigui n'a pas évolué surtout que chemin faisant, il n'a pas appréci& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Guillaume Soro Comité Politique Rassemblement GPS Côte d'Ivoire Abidjan Cocody élection présidentielle candidature Assemblée Nationale




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour