Hervé Renard (Entraîneur des Eléphants) : ''Je veux gagner une deuxième CAN'' - ''Nous ne craignons pas l'Algérie'


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 30 janv. 2015
  • Visites: 4928
  • Commentaires: 2
24 h après la victoire de son équipe sur les Lions Indomptables du Cameroun pour le compte de la 3e journée de la poule D de la Can Orange Guinée Equatoriale 2015, nous avons rencontré le sélectionneur des Eléphants de Côte d'Ivoire, Hervé Renard, au Sipopo Sofitel de Malabo.

Il évoque les progrès de son équipe et parle du face-à-face à venir contre l'Algérie pour le compte des quarts de finale. Ce sera le dimanche 1er février 2015 au Stade de Malabo.

 

Que retenez-vous des quatre matches de votre équipe? La qualification en quart de finale ou sa montée en puissance?

C'est surtout la montée en puissance après 45 mn contre la Guinée où nous avons été transparents. Mais souvent, les grandes équipes ont du mal à démarrer les compétitions, parce qu'elles pensent que quand on affronte des adversaires avec des noms moins reluisants, on n'a pas besoin de trop forcer. Mais les Coupes d'Afrique deviennent de plus en plus difficiles. Il faut donc faire attention et respecter tout le monde. Donc nous avons été mieux en deuxième mi-temps contre la Guinée. Ensuite contre le Mali, je pense que nous faisons un bon match, malheureusement, nous sommes surpris d'entrée. Après, il a fallu courir après le score. Mais au fil du match, il y a eu de bonnes choses. Maintenant, au niveau du troisième match qui est celui qui est le plus déterminant dans une poule de quatre, le contrat a été rempli. Car nous finissons premiers de notre poule. Mais ce qui m'a plu face au Cameroun, c'est que collectivement nous avons été rigoureux, solidaires et appliqués.

 

Depuis votre premier match en septembre 2014 à ce 28 janvier 2015, qu'est-ce qui a changé dans votre équipe?

Je pense que les joueurs ont compris ce que je demandais. Après, lorsque nous sommes dans des regroupements de dix jours avec deux matches, c'est difficile de bien travailler. Puisqu'on est focalisé sur les deux matches et on ne peut pas faire des séances trop longues, parce que les résultats sont importants pour se qualifier. Donc nous avons souffert. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Mais ce qui est bien, c'est de s'apercevoir que c'est finalement par le travail qu'on y arrive. Et non pas parce que Hervé Renard arrive en Côte d'Ivoire que tout va changer. Il faut du travail et il faut la compréhension des joueurs. Il faut que les jeunes comprennent ce que nous voulons. Il faut trouver l'alchimie entre les anciens et les jeunes. Et on peut dire que nous l'avons trouvé au bon moment.

 

Avant le match le match contre le Cameroun, d'aucuns disaient que la Côte d'Ivoire était l'équipe la plus faible de la compétition. Après la victoire, les Eléphants sont devenus des favoris de la compétition. Qu'en dites-vous?

Je pense que tout le monde l'a dit avant cette compétition, l'Algérie est le gros favori par rapport à sa réussite à la Coupe du Monde. Le fait d'avoir réussi à atteindre les 8e de finale, alors que la Côte d'Ivoire les a manquées de peu fait que l'Algérie est en avance. Maintenant, nous ne craignons pas l'Algérie. Je pense que le vainqueur de cette rencontre aura des chances d'aller très loin.

 

Justement, ce match contre l'Algérie, tout le monde pense que ce sera d'un autre niveau...

Oui, ce sera le même niveau que celui contre le Cameroun. C'est le genre de match où si on n'est pas rigoureux, on n'est pas concentré, on ne peut rien espérer. Maintenant, dans cette équipe des Eléphants, il y a quelqu'un qui, sur le terrain apporte une sérénité, c'est Kolo Touré. Il arrive à faire en sorte que tout le monde reste en éveil et concentré. Donc pour moi, c'est un relais extraordinaire sur le terrain.

 

Avant le match contre le Cameroun, vous avez dit que les coups de pieds arrêtés allaient être déterminants. Face à l'Algérie c'est dans quel domaine il faudra se méfier?

Les Algériens sont de petits gabarits, dribbleurs qui sont capables d'éliminer des joueurs dans un petit périmètre. Mais, c'est une équipe qui est très bien organisée tactiquement. Donc il va falloir être attentif. C'est un style un peu différent du Cameroun, mais ce sont des joueurs du style de N'jié et Sali. Mais si nous jouons ensemble et en équipe, nous leur poserons des problè (...)

Lire la suite sur Soir Info


Eléphants Hervé Renard Lions Indomptables Côte d'Ivoire Mali Afrique Algérie Cameroun Guinée Orange




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour