Près de 2 milliards FCFA de l'Etat à la presse ivoirienne en deux ans


Affoussiata Bamba, La ministre de la communication
  • Source: APA
  • Date: dim. 04 mai 2014
  • Visites: 2318
  • Commentaires: 0

La contribution de l'Etat ivoirien au développement de la presse nationale, pour la période de 2011 à 2013, s'élève à 1 920 951 962 FCFA, a appris samedi, APA, de source officielle, dans la capitale économique ivoirienne.

L'information a été donnée par la ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mme Affoussiata Bamba-Lamine, à l'occasion de la célébration de la 21ème journée de la liberté de la presse, à la Maison de la Presse d'Abidjan, sise au Plateau, quartier administratif et d'affaires.

« (…) En économiste émérite et en homme d'Etat averti, le président de la République a toujours fait montre d'une grande sollicitude vis-à-vis de la presse nationale. Nous pourrons citer entre autres l'organisation des Etats généraux de la presse les 29 et 30 août 2012, le vote par l'Assemblée Nationale en 2013 de la loi portant accès à l'information et aux documents d'intérêt public, l'appui financier et matériel du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP) aux entreprises de presse, associations et syndicats » a déclaré la ministre.

La contribution du FSDP, selon Mme Bamba-Lamine, de 2011 à 2013 s'élève à environ un milliard neuf-cent vingt millions neuf cent cinquante et un mille neuf cent soixante-deux (1 920 951 962) FCFA, dont sept cent vingt-six millions de francs CFA en 2013.

« Cette subvention a contribué à l'équipement des entreprises de presse et des organisations professionnelles, au renforcement des capacités des professionnels des médias et à l'augmentation du Fonds de garantie » a précisé la ministre de la communication.

Par ailleurs, Affoussiata Bamba-Lamine a déploré le peu d'intérêt des entreprises de presse pour le fonds de garantie d'un montant de 1,5 milliard FCFA logé au FSDP.

« Le Conseil de Gestion du FSDP a également créé pour les entreprises de presse et de communication audiovisuelle un fonds de garantie doté à ce jour d'environ 1 milliard 500 millions de FCFA et qui est malheureusement insuffisamment sollicité » a souligné la ministre.

La journée mondiale de la presse instituée le 20 décembre1993 par l'Organisation des Nation Unies pour la science, l'éducation et la culture (UNESCO), a été marquée , en Côte d'Ivoire, cette année par une conférence inaugurale, une conférence débat sur la convention collective, et une procession de plus de 3 km à laquelle a pris part de nombreux journalistes avec à leur tête, Mme Affoussiata Bamba-Lamine, la ministre de la communication et porte-parole adjointe du gouvernement.

HS/ls/APA




professionnelle Côte d'Ivoire économique entreprises don Abidjan éducation communication fonds Affoussiata Bamba UNESCO Plateau gouvernement Assemblée Nationale développement information ivoirien



Educarriere sur Facebook