Cérémonie de clôture du MASA 2014 : DJ Arafat dribble les organisateurs - De nombreux fans de l'artiste en colère - Alpha Blondy appelle à prier pour Ouattara

  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 10 mars 2014
  • Visites: 8186
  • Commentaires: 1
Une des têtes d'affiche du concert de la cérémonie de clôture du marché des arts et du spectacle africains (Masa), Arafat Dj, a brillé par son absence alors qu'il a été annoncé à grandes pompes.

Très attendu par ses nombreux fans, le chef du ''Yôrô gang'' n'a présenté que visage de bois à ce spectacle. La raison, le fils de Tina Glamour qui se trouve en France actuellement pour honorer certains engagements, aurait raté son vol. L'information est de sources officieuses. Officiellement, c'est motus et bouche cousue ! Face à cette déconvenue, des milliers de fans du ''Yôrôbô'', la mort dans l'âme, sont repartis très en colère, estimant avoir été victimes d'escroquerie. Toutefois, il faut noter que beaucoup ont tout de même pris du plaisir d'avoir assisté au somptueux concert donné par la super star du reggae ivoirien, Alpha Blondy.

Il est 24h19, lorsque ''Jagger'' monte sur le podium. Ses musiciens sont là au grand complet. Il n'en faut pas plus pour faire monter le mercure au sein du public. Les barres de fer dressées pour la sécurité, résistent difficilement à la charge de centaines de jeunes surexcités. Les instants qui suivent, c'est un artiste vêtu d'un complet veste tout blanc sur une chemise orange avec une écharpe au cou aux couleurs du drapeau jamaïcain, qui entre sur scène au son des premières notes de son titre culte''Jerusalemn''. S'ensuivent de puissantes détonations de feux d'artifice lancés à partir de la lagune Ebrié.  Après la magistrale exécution de ce morceau empreint de spiritualité, celui dont le dernier opus ‘'Mystic power'' a été désigné par  le magazine français en ligne spécialisé Reggae.fr, comme meilleur album africain des victoires du reggae 2014, enclenche d'autres pépites de son riche répertoire. Il s'agit de ''My american dream'', ‘'Fognon'', ‘'les chiens aboient'', ‘'Multipartisme'', ‘'Crime spirituel'' et ‘'Sébé A llah yé''que Blondy interprète en duo avec Julien Goualo. C'est l'hystérie dans le public. Les inconditionnels du maître du ‘'Nouchi'' sont enthousiasmés.

Temps marquant de ce concert : il est 1h52, la musique s'interrompt. Alpha Blondy profite pour lancer ce message fort: « Je demande qu'on prie pour le président Ouatttara pour qu'il ait un prompt rétablissement, et continue sa politique d'émergence ». Le brin d'émotion qui s'empare des uns et des autres, fait très vite place au show, lorsque l'artiste entonne ‘'Sweet fanta Diallo''. La brève pause n'altère en rien  la qualité du spectacle. Alpha revient à la charge et interprète plusieurs autres titres à succès dont ''Cocody rock'', ‘'Pardon'' et ‘'Woman''. Pendant près de 2 heures de spectacle, ce fut un vrai récital de Blondy devant des milliers de festivaliers.

 

DIARRA Tiémoko

 

Les à-côtés

Une panne technique

Le concert d'Alpha Blondy a accusé un retard à cause d'une panne technique qui a failli tout gâcher. Il a donc fallu changer de console pour que les choses rentrent dans l'ordre et que la star du reggae communie avec ses fans.

Une première partie ''richement'' assurée

Bian avant le jamboree de la tête d'affiche du concert de cloture du Masa 2014, des prestations d'artistes ivoiriens et d'ailleurs, ont assuré de fort belle manière la première partie. Il s'agit entre autres, de Debordo Doliziana, Tchèfari, Mao Otayeck,et des célèbres tambourinaires du Burundi.

La bouffe au rendez-vous

Outre le spectacle avec les concerts et autres prestations, les festivaliers de cette 8ème édition du Masa, ont eu droit à la bouffe. Un espace gastronomique a été aménagé sur l'espace l'Oiseau-livres. Et de nombreux mets variés ont été proposés pour le bonheur des uns et des autres.

Chaises insuffisantes !

De nombreux  festivaliers qui avaient fait la commande de plats, sont restés debout pendant des heures. La raison, un manque de chaises, a été constaté tout au long de la soirée. Il a fallu faire preuve de patience et d'abnégation pour les plus courageux  pour avoir une ou deux chaises.

Des pickpockets interpellés

Le Masa n'est pas seulement l'affaire de friands de musique et de spectacle. Des personnes aux sales desseins s'y aventurent également. C'est le cas d'une dizaine d'individus, des pickpockets, pris la main  dans la poche, qui ont été interpellés par les forces de sécurité déployées pour veiller à la bonne marche de ce marché des arts et du spectacle.

Le ''pharaon'' ressuscité

Kimon de Ramsès a fait une forte impression au cours du concert de clôture. Le ''pharaon'' de la lagune Ebrié, comme on l'appelle affectueusement, a séduit avec ses titres cultes comme '' Uprising, ‘'Djidji Nandjui'', ‘'Qui ne risque rien n'a rien ‘'. Suscitant un brin de nostalgie auquel le ministre de la Culture Maurice Bandaman et la grande chancelière, Dagri Diabat&eac (...)

Lire la suite sur Soir Info


Maurice Bandaman Alpha Blondy Tina Glamour Cocody France Burundi ivoiriens information




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour