3èmes assises de la jeunesse / Hamed Bakayoko aux jeunes à la cérémonie de clôture : ''C'est entre 20 ans et 30 ans qu'on construit sa vie. Si vous ratez cette période, ce sera difficile (...) Soyez une jeunesse consciente qui n'est pas manipulable et manipulée''

  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: lun. 04 nov. 2013
  • Visites: 1853
  • Commentaires: 2
Ouvertes le 28 octobre 2013 au Palais de la culture, les 3èmes assises de la jeunesse ivoirienne ont fermé leurs portes le 31 octobre à l'université Félix Houphouët Boigny de Cocody. Représentant le Président de la République, Alassane Ouattara, à cette cérémonie de clôture, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de la Securité (MEMIS) Hamed Bakayoko a invité les jeunes à se battre pour réussir.

Hamed Bakayoko a indiqué que, pour le chef de l'Etat ivoirien, l'avenir d'un pays réside en sa jeunesse. Il s'est donc félicité de la tenue des assises de la jeunesse ivoirienne. « C'est important que la jeunesse prenne conscience de ce qu'elle représente. Personne ne fera votre bonheur à votre place. C'est entre 20 et 30 ans qu'on construit sa vie. Si vous ratez cette période, ce sera difficile. Ne gaspillez pas votre énergie », a conseillé le premier responsable ivoirien de la sécurité. Avant de promettre transmettre les conclusions des travaux des assises au Président de la République. « Soyez une jeunesse consciente qui n'est pas manipulable et manipulée afin d'être des acteurs de l'ensemble du processus de développement. La Côte d'Ivoire est un pays en construction. C'est un pays qui est en train de devenir un modèle. On a besoin d'une jeunesse qui est au travail. Derrière toute réussite, il y a obligatoirement du travail. Le gouvernement va vous accompagner, vous aider. Battez-vous. N'arrêtez pas de travailler », a-t-il poursuivi. Le MEMIS a invité ses hôtes à refuser les mythes en se tournant vers l'auto-emploi pour produire de la richesse. Dans le rapport de synthèse qui a sanctionné les assises, les jeunes ont fait plusieurs recommandations : Ils ont souhaité la formation de 2500 jeunes et l'élaboration d'un compendium de compétences jeunes avant 2014. Les participants ont également émis le vœu de voir 30 % des jeunes occuper les instances des partis politiques. Le président de la cérémonie le ministre de la promotion de la Jeunesse et des Sports Alain Lobognon s'est félicité des recommandations des travaux qui répondent à ses attentes. Il a appelé les jeunes à s'approprier ces recommandations. « Vous devez garder espoir. Les engagements pris par le chef de l'Etat seront tenus », a-t-il rassuré.

Mamadou Touré invite le gouvernement à faire confiance à la jeunesse

Le président du comité d'organisation des 3èmes assises de la jeunesse Mamadou Touré a laissé entendre que les jeunes ont décidé de changer de cap et attendent beaucoup de l'appui du gouvernement : « Les jeunes attendent un peu plus de soutiens. Ils veulent jouer leur participation. Ils demandent qu'on leur face confiance ». Il a exprimé sa gratitude aux membres du gouvernement, aux partenaires et aux jeunes pour la réussite de la rencontre. Le représentant du Nigeria, M. Ebenezer Oyetekan a au nom des autres délégations traduit sa reconnaissance au président du comité d'organisation pour les avoir associés à l'événement. Il a fait remarquer que la jeunesse constitue l'avenir de tout pays et que c'est par l'épanouissement de la jeunesse que l'Afrique pourra s'affranchir. Il a appelé le gouvernement ivoirien à améliorer les conditions de vie des jeunes. Antant de choses qui permettront à la Côte d'Ivoire d'amorcer le développement économique.

2 millions de F CFA offerts au meilleur inventeur

La remise de 2 millions de F CFA au meilleur inventeur par le Pasres et l'Office ivoirien de la propriété intellectuelle a été le second temps fort de cette cérémonie de clôture qui a vu la présence de la présidente de l'université Félix Houphouët Boigny de Cocody Ly Ramata Bakayoko et du leader du groupe Magic System A'salfo . Le prix qui a été discuté par onze jeunes a été décroché par Kouadio Kouakou Yves, à travers l'invention d'une canne à semer. Une invention devant contribuer à réduire la pénibilité du travail en milieu rural. En d'autres termes, cet instrument permettra aux paysans de semer les céréales sans avoir recours à la daba. En plus des 2 millions de F CFA, le lauréat a reçu un brevet d'invention. Il s'agit selon M. Gossou, le directeur général de l'Office ivoirien de la propriété intellectuelle à travers ce prix de promouvoiir l'esprit de recherches et d'invention chez les jeunes et surtout l'auto-emploi.

Abdoulaye Touré


Félix Houphouët Boigny Alassane Ouattara Hamed Bakayoko Alain Lobognon Mamadou Touré Magic System Côte d'Ivoire Cocody Afrique Nigeria gouvernement emploi



Educarriere sur Facebook