Athlétisme / De retour des Mondiaux de Doha 2019, Marie Josée Ta Lou parle de sa blessure au genou « En compétition, nous sommes seules face à notre destin »
« Je sais que j'ai le potentiel »


Marie Josée Ta Lou va d'abord se soigner avant d'entamer la préparation des JO 2020
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 16 oct. 2019
  • Visites: 639
  • Commentaires: 0
De retour des Mondiaux d'athlétisme 219 à Doha, dimanche 13 octobre 2019, la médaillée de bronze du 100m féminin, Marie Josée Ta Lou est revenue sur sa participation à cette compétition. La reine du sprint africain parle également de sa blessure, de sa compatriote Murielle Ahouré et de ses projets.

Marie Josée, que ressentez-vous à travers cet accueil chaleureux?

Cela fait toujours plaisir. Car cela nous permet de voir que tous les sacrifices que nous faisons ne sont pas vains et qu'on nous regarde. Et quand on a cet accueil, cela nous motive encore plus à aller rafler d'autres médailles.

Comment jugez-vous votre participation aux Mondiaux d'athlétisme?

Cette compétition s'est déroulée dans une ambiance chaleureuse, mais je n'ai pas voulu me laisser distraire par cette chaleur. Lors de la série à la demi-finale, c'était bien. Mais en demi-finale, j'ai eu une douleur au pied. Mais comme j'étais partie pour ramener une médaille, j'ai dû serrer les dents pour calmer la douleur et obtenir cette médaille de bronze. Même si ce n'était pas ce que je voulais.

Est-ce que c'est ce qui explique votre forfait au 200 m?

Je n'ai pas pu le faire parce que, du kiné au coach en passant par tout l'encadrement technique, on a décidé que je ne devais pas prendre de risque parce qu'il y a les Jeux Olympiques l'année prochaine et qu'il fallait rester focalisé sur ce rendez-vous. Cela fait mal de ne pas pouvoir faire le 200m parce que ceux qui me connaissent, savent que je n'aime pas abandonner. Le coach lui-même savait. Mais j'ai dû me résigner à abandonner parce qu'il n'y avait pas moyen que je parte aux 200m. J'ai dû abandonner malgré moi.

Comment allez-vous préparer ces J.O de 2020 ?

On va déjà terminer le traitement du genou en cours, et après, continuer les vacances pendant le traitement. Ensuite, on verra avec le coach, car c'est lui qui décide, c'est lui qui a le programme.


Lire la suite sur linfodrome.com


athlétisme Murielle Ahouré Marie Josée Ta Lou




Educarriere sur Facebook