Elimination du travail des enfants : Le plan d'action va couter 76,1 milliards

  • Source: Le Nouveau Réveil
  • Date: jeu. 27 juin 2019
  • Visites: 422
  • Commentaires: 0

L'agenda mondial fixé par la cible 8.7 des Objectifs pour le développement durable, Odd, appelle les Etats à accélérer le rythme de leur progrès pour l'éradication du travail des enfants d'ici à 2025. A cette fin, la Côte d'Ivoire et ses partenaires entendent unir leurs forces, harmoniser leurs stratégies et assurer une gestion plus rationnelle et cohérente de leurs ressources pour des résultats plus efficaces. A ce titre, le Plan d'action national de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants 2019-2021, d'un coût global de 76.150.000.000 francs CFA soit 132 millions de Dollars Us, représente l'instrument fédérateur des initiatives publiques et privées en matière de lutte contre le travail des enfants. Il se présente comme le cadre intégré et idéal de réalisation de l'engagement de tous les acteurs et de la volonté de toutes les parties prenantes de faire de l'élimination du travail des enfants, une réalité. Au lancement de ce plan national, le mardi 25 juin dernier, Madame la première dame, Dominique Ouattara, présidente de Comité National de Surveillance des Actions de Lutte contre la Traite, l'Exploitation et le travail des Enfants (Cns) a fait savoir que ce plan prend en compte les actions gouvernementales en matière de lutte contre la pauvreté, ce qui justifie le montant de plus de 76 milliards. L'autonomisation de la femme, l'école obligatoire pour tous et tous les autres projets en vue de la lutte contre la pauvreté. Selon la première dame, « le travail des enfants est un fléau qui menace la survie et l'épanouissement de millions d'enfants à travers le monde, dans différents secteurs d'activités économiques. L'Afrique est le continent le plus touché par ce phénomène car selon les estimations de l'Oit, 1 enfant sur 5 est astreint au travail» a-t-elle dévoilé. « Personne n'ignore dans notre pays qu'il est formellement interdit d'employer des enfants sous peine d'emprisonnement » a dit Dominique Ouattara. Et d'ajouter que « Il nous faut redoubler d'ardeur afin de répondre aux nouveaux défis. Ce nouveau plan devra nous permettre de renforcer nos acquis et intensifier nos actions ». Ce plan a été salué par l'Oit à travers son directeur régional adjoint, Peter Van Rooij parce que soutient-il. Il prévoit une réponse adaptée à l'âge des de plus de 16 ans et promis dans le même temps d'intensifier l'apport de son organisation aux efforts d'élimination du travail des enfants. Tim Mc Coy de la Fondation mondiale Cacao a reconnu qu'il faut redoubler d'effort pour arriver à bout du phénomène. Le Ministre Abinan a salué le plan d'action présenté par la secrétaire exécutive du Cns, Yao Patricia Sylvie et salué les efforts de la première dame.

J.P




Dominique Ouattara Abinan Côte d'Ivoire Afrique travail des enfants Oit gouvernement