Trafic d'êtres humains : Un vaste réseau démantelé par la Brigade mondaine ; Une proxénète et son marabout arrêtés

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 19 sept. 2018
  • Visites: 1051
  • Commentaires: 0
Fin de parcours pour Helen John. Cette proxénète et Musbau Ayola, son charlatan ont été arrêtés par la Brigade mondaine, au terme d'une opération menée, du jeudi 13 au samedi 15 septembre 2018, dans la commune de Port-Bouët, sur information anonyme.

De fait, dans la commune de Port-Bouët, Helen John s’était spécialisée dans le trafic d’êtres humains. Elle se rendait régulièrement au Nigeria, son pays natal, et faisait croire aux parents de jeunes filles rurales qu’elle peut changer le cours de leur destin, en les faisant travailler dans de grandes entreprises, dont elle est propriétaire en Côte d’Ivoire. Mordant à l’hameçon, les parents confiaient gracieusement leurs filles à cette femme, sans songer qu’elle est en réalité une entremetteuse. C’est une fois arrivées à Abidjan, la capitale économique, que Ijoko Joy, Rihana Nina, Erina Agbo et Anyan Lee Raimeet, les quatre (4) filles comprennent qu’elles se sont fait prendre dans la nasse de l’esclavage sexuel. Elles sont contraintes de vendre leurs charmes dans un ghetto situé dans les environs du marché de nuit de Port-Bouët.

A relire: Trafic d’êtres humains : Un pasteur et une de ses fidèles arrêtés ; Ce que Mabri Toikeusse a fait

Et ce, afin de rembourser à leur ‘’Madam’’(nom de leur propriétaire) à laquelle elles ont été vendues par la proxénète. Le montant à rembourser varie entre 1,5 et 2 millions de F Cfa. Mais avant cette vie dépravée à laquelle les jeunes filles ne s’attendaient pas, Helen John les soumettait à un choc psychologique afin de les amener à ne pas résigner à la pratique de la prostitution. Pour y arriver, elle fait appel à Musbau Ayola, son marabout. Selon le lieutenant Rodrigue Vibi, chef des opérations et des investigations à la Brigade mondaine, les filles sont alors trimbalées dans l’antre du marabout situé dans le quartier Adjouffou de Port-Bouët. Là-bas, le charlatan, avec l’accord d’Helen John, soumet les jeunes filles à un lavement de cerveau en les menant à jurer sur un fétiche. Mieux, Musbau Ayola fait ingurgiter des mixtures aux filles en l (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook