Yopougon : Un gendarme tabassé se réfugie dans une mosquée; Des barricades dressées, des tirs entendus

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 02 août 2018
  • Visites: 1529
  • Commentaires: 0
Les secteurs de la Sideci et de Kouté, ainsi que le village de Béago, dans la commune de Yopougon, ont été secoués, le mardi 31 juillet 2018, aux environs de 11h, par des tensions qui ont failli coûter la vie à un gendarme, n'eût été sa promptitude à « se mettre à l'abri ».

Tout est parti, ce mardi 31 juillet 2018, d’une descente musclée de plusieurs gendarmes dans le village de Béago, qui fait frontière avec Sideci et Kouté, dans la commune de Yopougon. Dans ledit village, les gendarmes venus sécuriser le déguerpissement du marché vont faire face à la résistance des populations composées en grande partie de jeunes gens munis de pierres et de gravats.

A relire: Affaire ‘’Aguib Touré écroué à la Maca’’ : Un collectif de 4 avocats constitué pour la défense de l’imam

Mieux, ces émeutiers sont les premiers à lancer les hostilités en jetant des projectiles en direction des gendarmes. Ces derniers ont vigoureusement riposté à travers des tirs de cannettes de gaz lacrymogène.

Une première débandade est constatée au niveau du marché. En réalité, certains ont replié pour mieux s’organiser. Ils sont revenus à la charge en attaquant les gendarmes presque de tous les côtés. C’est dans cette atmosphère délétère qu’un gendarme non armée est pris à partie. Il est copieusement tabassé par des manifestants. C’est dans un sprint qu’il a réussi &agr (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook