Voie express Adjamé-Abobo : Pourquoi les chauffeurs ont fermé les voies lundi, une affaire de 100 F cfa qui a failli virer au drame gbaka

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 27 juin 2018
  • Visites: 836
  • Commentaires: 1

Il s’agit de Dembélé Ibrahim. Il a été poignardé suite à son refus de payer la somme de 100 F cfa exigée comme droit de chargement. Peu après les faits, en compagnie de responsables syndicaux de chauffeurs, avec à leur tête Abdoulaye Sylla, président du Collectif des fédérations de syndicats de chauffeurs professionnels de Côte d’Ivoire (Cfsycp-Ci), il a été reçu par Benjamin Soro, directeur de cabinet du ministère des Transports, à ses bureaux au Plateau. Bien avant la rencontre, l’infortuné chauffeur dont la joue droite a été tranchée, est revenu sur les circonstances de son agression.

A relire:Yopougon/Pour 50 francs : un gnambro tranche la gorge à un apprenti-gbaka

« Il était presque 6 heures quand je suis arrivé au carrefour ancien garage Cissé où j’ai déchargé mes clients pour en prendre d’autres. Quand on a fini de charger, des jeunes ont bloqué l’apprenti. Je suis descendu pour savoir ce qui se passait. C’est là qu’ils m’ont exigé 100 F comme droit de chargement », a-t-il expliqué. « J’ai répliqué que ce n’est pas un point d’encaissement légal. C’est là que l’un des 5 jeunes sur les lieux s’est approché de moi. Il a sorti un couteau et m’a piqué. Des chauffeurs ont garé pour voler &a (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook