UN AS DES DOUBLONS DE COMPTE INTERPELLÉ

  • Source: PLCC
  • Date: lun. 16 avr. 2018
  • Visites: 1545
  • Commentaires: 0

Il est stipulé dans l'article 19 de la loi sur la cybercriminalité que: «Est puni de deux à cinq ans de d'emprisonnement et de 5 000 000 à 10 000 000 de francs CFA d'amende, quiconque utilise frauduleusement un ou des éléments d'identification d'une personne physique ou morale par le biais d'un système informatique*». C'est l'usurpation d'identité et cette arnaque est récurrente de nos jours sur les réseaux sociaux.

Elle se présente sous plusieurs formes usurpation de photos, de logos et d'identité, le piratage et de doublon de compte. Celle qui nous intéresse pour notre histoire est la dernière, le doublon de compte qui signifie dupliquer un compte. Suivez donc notre récit pour mieux comprendre.

Dans le mois de Janvier 2018, les correspondants sur Facebook de Monsieur SN Directeur d'une entreprise de la place ont tous reçu une nouvelle demande d'amitié de lui. Le motif est qu'il a eu un soucis avec son ancien compte. Presque tous ont accepté la nouvelle demande de SN. Étant en voyage au Maroc pour une mission d'affaires et ayant des soucis au pays, il sollicite l'aide de ses «amis virtuels» en Côte d'Ivoire pour y remédier, car l'un de ses proches collaborateurs de retour de mission a eu un accident grave. Fautes de temps, débordé par les réunions vu son programme chargé il demande de l'aide financière sur place, qu'il remboursera à son retour du Maroc. Il leur donne donc un numéro mobile sur lequel le transfert d'argent de 50 000 FCFA doit être effectué. Ceci doit servir pour les premiers soins de l'accidenté. De nombreuses personnes ont reçu la demande d'aide et certaines ont très vite réagi favorablement à la requête de celui-ci, en envoyant l'argent au numéro indiqué. Par contre, il en a d'autres qui avant de le faire ont pris le soin d'appeler SN, qui visiblement ne savait pas de quoi il s'agissait. Celles-ci lui expliquent tout depuis la nouvelle demande d'ami jusqu’à la demande financière.

SN constate qu'il est alors victime d'une usurpation d'identité, il a d'abord cru que son compte avait été piraté mais découvre à sa grande surprise qu'un autre compte avait été créé avec ses photos, son identité et toutes ses informations. Il saisit la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC). L'enquête menée a permis de remonter au suspect qui n'est autre que COULIBALY PEFININ. Il as été interpellé à Abobo avocatier dépôt 9. Les éléments en sa possession soumis au LCN, ont permis de révéler que le suspect possédait 4 faux profils (KONÉ AICHA, KONÉ AICHATOU LA DIVA, COULIBALY CHRISTELLE et le doublon de la victime) sur Facebook.

Il a reconnu les faits et prétend avoir créer ces comptes pour escroquer des personnes.

En somme, il peut être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'élément d'identification de personne physique, escroquerie et tentative d'escroquerie sur internet. Il a été déféré devant le Parquet d'Abidjan.


 

Système d'informatique (SI) est un ensemble organisé de ressources qui permet de collecter, stocker, traiter et distribuer de l'information (smartphone, ordinateur, internet, clé usb, disc dur etc...)




Educarriere sur Facebook