C'était chaud à Bloléquin, mardi : Descente musclée de militaires, gendarmes et policiers, plusieurs personnes dont le tueur du gendarme arrêtées

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 08 mars 2018
  • Visites: 2164
  • Commentaires: 0
La ville de Blolequin (546 km à l'Ouest d'Abidjan) et ses environs, dans la région du Cavally, ont été le théâtre d'une opération de grande envergure, orchestrée par des éléments des Forces armées de Côte d'Ivoire (Faci) tôt le matin du mardi 6 mars 2018, aux environs de 3h du matin.

L'objectif de l'opération commando menée dans la sous-préfecture de Bloléquin, ce mardi 6 mars 2018, était clair: mettre hors d'état de nuire, les bandits de grands chemins qui créent des misères aux braves populations, après avoir récupéré les armes à la brigade de gendarmerie. On se rappelle que dans la matinée du samedi 17 février 2018,un chauffeur de taxi-moto avait été abattu, et un gendarme lynché. Les choses ont donc dégénéré entre les populations et les forces de l'ordre. La suite, on la connaît. Les résidences du préfet et du sous -préfet ont été saccagées, la brigade de gendarmerie a été incendiée, et des armes de guerre emportées.

Plus de deux semaines après ces tristes événements, les braquages avec morts d'homme ont refait surface. Ainsi, le samedi 3 mars 2018 sur la route de la Compagnie ivoirienne de bois (Cib), deux individus ont été abattus dont un chasseur traditionnel, communément appelé ''dozo'' et un ressortissant de la sous-région. Des instituteurs ont été bâillonnés et ligotés avant que leurs motos ne soient emportées.

Au vu de la situation sécuritaire qui se dégrade de jour en jour, l'arm (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook