AG extraordinaire : la FIF annonce le désistement de 4 autres clubs membres du ''G 42''

  • Source: APA
  • Date: mer. 17 janv. 2018
  • Visites: 595
  • Commentaires: 1
Le Comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a annoncé mardi, dans un communiqué, qu'il a reçu la notification du désistement de quatre autres clubs ( membres actifs) de la demande collective de convocation d'une Assemblée générale extraordinaire (AGE) adressée fin décembre dernier, initialement par 38 clubs et 4 groupements d'intérêts membres actifs de l'institution (groupe des 42).

‘’Dans l'acte d'annulation de ces clubs notifié à la fédération, ils déclarent ne plus se reconnaître dans la demande de convocation d'une Assemblée générale extraordinaire et annulent en conséquence de façon irrévocable et définitive toute demande, acte ou déclaration contraire’’, indique le communiqué précisant que ces quatre nouveaux clubs, qui portent désormais à huit, le nombre de clubs ayant notifié leurs désistements, sont ‘’Renaissance football club de Yamoussoukro, Association sportive des clubs de Bouaké, Siguilolo football club de Séguéla et Atlétic club de Sinfra’’.

Ces actes de désistement, conclut le communiqué, ‘’viennent réduire davantage le nombre de membres actifs demandeurs de cette AGE’’.

Lundi, les clubs signataires de la demande de convocation d'une AGE surnommés le ‘’groupe des 42’’ membres actifs de la FIF, ont dit avoir pris acte de la décision de la FIF de ne pas tenir une AGE, indiquant ‘’en tirer toutes les conséquences’’.

Dans la foulée, le porte-parole du groupe des 42, Salif Bictogo, a annoncé que les frondeurs ont ‘’saisi l'inspection générale d'État à l'effet de conduire un audit de fonds publics mis à la disposition de la FIF de 2012 à ce jour’’.

Depuis fin décembre dernier, soit un peu plus d'un mois après l'élimination de la sélection nationale ivoirienne de football pour la phase finale du mondial ‘’Russie 2018’’, 38 clubs et 4 groupements d'intérêts, tous membres actifs de la FIF ont transmis par exploit d'huissier au Comité exécutif de ladite institution, une pétition exigeant la convocation d'une Assemblée générale extraordinaire avec pour ordre du jour principal, la révocation du président de la FIF, Augustin Sidy Diallo.

Le 10 janvier dernier, la FIF a jugé ‘’irrégulière’’ et ‘’irrecevable’’ cette demande collective de convocation d'une Assemblée générale extraordinaire se fondant sur le refus des requérants de lui fournir les originaux de leurs demandes individuelles et le désis (...)

Lire la suite sur APA