Football / Mondial 2018 : « Les arbitres pourraient interrompre voire mettre fin à un match en cas d'actes racistes », avertit Gianni Infantino


Le président de la FIFA, Gianni Infantino, voudrait un Mondial du fair-play sur et en dehors du terrain
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 27 nov. 2017
  • Visites: 1156
  • Commentaires: 1
Dans un enregistrement vidéo transmis à la presse, le lundi 27 novembre 2017, le président de la Fédération internationale de football association (FIFA) a fait une déclaration dans laquelle il dit que l'instance qu'il dirige se montrera « extrêmement ferme », en cas d'actes discriminatoires ou racistes, lors du Mondial 2018, en Russie.

La Fédération internationale de football association (FIFA) est en guerre contre le racisme sur les stades. En tout cas, le président de cette instance, Gianni Infantino, a avertit tout le monde le lundi 27 novembre 2017. Dans un enregistrement vidéo transmis aux médias,  il affirme que la FIFA se montrera « extrêmement ferme », en cas d’actes discriminatoires ou racistes, lors du Mondial 2018, en Russie.

Il a même ajouté que les arbitres pourraient « interrompre voire mettre fin » à un match au cas où une situation similaire se produisait. «Nous nous assurerons qu'aucun incident ne se produise. Et si des actes discriminatoires ou racistes se produisent, une procédure en trois étapes pourra être utilisée permettant à l'arbitre d'interrompre la rencontre voire d'y mettre fin et ce pour la première fois durant un (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook