Grève des Gbaka du lundi / Le gouvernement veut mettre fin aux agissements des « gnambros »

  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: mer. 01 mars 2017
  • Visites: 1809
  • Commentaires: 0

Les chauffeurs des véhicules de transport en commun communément appelés Gbaka n’ont pas convenablement travaillé dans l’après-midi du lundi 27 février 2017, sur la ligne Adjamé-Abobo. Ce débrayage est le résultat d’un mécontentement qu’ils ont voulu exprimer face aux agissements de jeunes gens appelés gnambros. Dans un communiqué dont nous avons reçu copie, le gouvernement, à travers le ministère des Transports, a condamné la récurrence des pratiques de ces gnambros qui met à mal la fluidité des transports à Abidjan. « Le lundi 27 février 2017, aux environs de 14 heures, le trafic routier a été perturbé sur l’axe Adjamé-Abobo, au niveau du rond-point du Zoo d’Abidjan, suite au mécontentement des conducteurs de minicars communément appelés « gbaka », en réaction aux tentatives de racket opérées par un groupe de jeunes dénommés « gnambros ». La récurrence de cette situation met à mal la fluidité des transports à Abidjan et la sécurité sur les voies de desserte des communes. Le Gouvernement condamne ce phénomène causé par des personnes ou groupes de personnes qui, en réalité, n’ont pas de lien avec l’activité de transport proprement dite. Le Gouvernement se propose, les jours à venir, d’initier à travers les départements ministériels concernés, des consultations, à l’effet d’y apporter des solutions appropriées», précise le communiqué signé par le directeur de cabinet du ministre Amadou Koné.

O.D




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents