Air Côte d'Ivoire / Des passagers descendus de force pour faire la place à deux ministres : Le cri de coeur d'un passager
Une plainte déposée contre la compagnie


Un passager se faisant descendre de l'avion. (Photo DR)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 25 août 2016
  • Visites: 7346
  • Commentaires: 6
Un passager de Air Côte d'Ivoire en partance pour Cotonou au Bénin a vécu de graves moments qu'il a partagés ce jeudi 25 août sur la Page Un consommateur averti en vaut deux.

En attendant de vous livrer la version des faits de la compagnie Air Côte d'Ivoire, nous vous livrons en premier lieu le récit du passager en question qui a diffusé son calvaire à travers un post Facebook dans le groupe « Un consommateur en vaut deux ». À en croire le passager en question, dont nous avons préféré taire l'identité, des choses beaucoup graves se passent au niveau de la compagnie Air Côte d'Ivoire. Pis, selon lui, son calvaire est arrivé lorsque deux ministres et d'autres personnalités (dont les identités n'ont pas été révélées par le passager) sont à la dernière minute montés dans l'avion en partance pour Cotonou. Récit.       

« Le mardi 23 août 2016, j'ai pris un vol Abidjan-Cotonou à 19h40. Je suis un des premiers passagers à enregistrer mes bagages à 17h. Je monte en salle d'embarquement en attendant l'appel pour le début de l'embarquement. 
Quand l'embarquement commence aux environs de 19h30, une file de passagers se constitue sauf que lorsque les cartes d'embarquement sont scannées certains passagers sont mis sur le côté car le scanner émet une "lumière rouge" et on leur demande d'attendre sans explications.

Mon tour arrive et une lumière verte s'affiche. Je suis la dernière personne dans la file d'attente et on me laisse accéder au bus pour aller à l'avion. Jusque là tout va bien pour moi et Air Côte d'Ivoire demande à la quinzaine de passagers restant de rentrer chez eux car il n'y a plus de place sur le vol.  

Sans excuse, sans dédommagement ni hébergement pour les passagers qui ne vivent pas à Abidjan. Ils ont juste été mis sur le vol du lendemain. Pour ma part j'arrive sur le tarmac avec la dernière vague de passagers, nous commençons à monter dans l'avion quand un passager qui était une amie s'est vue refuser l'accès à bord car étant un "passager lumière rouge" qui a quand même réussi à monter dans le bus. Je demande des explications sur son cas quand les agents de Air Côte d'Ivoire me demandent de monter dans l'avion, ce que je fais.

Arrivé à l'intérieur de l'avion, le commandant de bord me demande de patienter car d'autres passagers sont dans le couloir. Au bout de quelques minutes, il me dit : « nous avons 3 passagers en plus sur le vol, nous ne pouvons pas décoller, on va devoir vous débarquer vous aussi et demander à des volontaires de descendre ». Je refuse et aucun des passagers ne veut descendre non plus. Le responsable de Air Côte d'Ivoire demande à un père et ses deux enfants en bas âge de descendre. Ce dernier refuse. Le responsable Air Côte d'Ivoire appelle la police pour me faire débarquer de force et trouver une solution pour les deux autres passagers qui doivent descendre (...)



Lire la suite sur linfodrome.com


Air Côte d'Ivoire Abidjan Bénin Facebook police



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour