Football / Eléphants : Doumbia Seydou, la grande énigme


(Photo d'archives)
  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: vend. 07 nov. 2014
  • Visites: 2940
  • Commentaires: 0
S'il s'est fendu d'un doublé face à Manchester City, Seydou Doumbia ne prêtera pas son efficacité, encore une fois, aux Eléphants de Côte d'Ivoire. La faute à une énigme qui dure depuis la Fifa Coupe du Monde 2014.

Face à la Sierra Leone (le 14 novembre) puis le Cameroun (19 novembre), il n'y aura point la silhouette de Seydou Doumbia sous la tunique orange. L'attaquant du CSKA Moscou n'a pas été retenu sur la liste des 24 pour les 5è et 6è journées des préliminaires de la CAN 2015. Une absence, même si plusieurs autres sont à remarquer, a soulevé le courroux de plusieurs observateurs qui, via les réseaux sociaux ont exigé des explications, avec le doublé à l'Etihad Stadium encore à l'image. L'absence du buteur moscovite sur les tropiques ouest-africaines serait pourtant justifiée et loin de tout couac entre le joueur et le staff technique ivoirien.

Selon une source citée par Le Sport, Seydou Doumbia « n'a pas été écarté par Hervé Renard. Loin là. Il n'a non plus pas refusé la sélection. Tout simplement, son état de santé est pour quelque chose dans cette absence ». Toujours selon la même source, l'attaquant du CSKA « n'est pas automatiquement retourné à Moscou avec le groupe afin de suivre des soins ». Poussant plus loin les explications concernant la non-sélection de Doumbia, la source du magasine ivoirien révèle que l'international ivoirien a, la semaine dernière, « subi une visite médicale auprès de son médecin traitant qui le suit depuis sa blessure au dos et son souci de cheville. Il en est ressorti que le joueur ne peut pas livrer un certain nombre de matches, avant d'être totalement guéri, au risque de se faire opérer. Le dossier médical établissant sa méforme physique a même été transmis à la fédération » ivoirienne de football. C'est donc fort de ce rapport qu'Hervé Renard a décidé de ne prendre aucun risque avec le joueur.

Lamouchi avait-il raison ?

Une situation qui rappelle étrangement celle vécue aux abords de la Fifa Coupe 2014. Ecarté par Sabri Lamouchi pour cause de blessure, Seydou Doumbia avait exprimé son indignation, car se sentant à 100% de sa forme. La suite fut une retraite internationale prise sur son site officiel. La thèse susmentionnée indique aujourd'hui que le Marseillais n'avait certainement pas tort, contrairement à la sortie médiatique du joueur à l'époque. Lui qui a reconnu avoir été surpris de sa titularisation lors de la 4è journée de l'Uefa Ligue des Champions. Savait-il certainement son état de forme. La question qui jaillit des lèvres demeure pourtant la même. Pourquoi ce Doumbia, si pétri de talent au CSKA même sur une jambe devient un Seydou si frileux dans la chaleur des Eléphants?  En tout cas, si le coup de poker a marché outre-Atlantique, il aurait pu l'être également sous les tropiques pour attaque orange en quête d'efficacité constante. La preuve a été faite lors de la première journée du dernier tour des éliminatoires de la CAN Marocaine.

 

Patrick GUITEY




CAN 2015 Fif football Eléphants Hervé Renard Sabri Lamouchi Manchester City Côte d'Ivoire Maroc Cameroun Sierra Leone ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour