Football / Poste de sélectionneur des Eléphants : Le coach connu d'avance ?

  • Source: Sport-ivoire.ci
  • Date: vend. 25 juil. 2014
  • Visites: 5069
  • Commentaires: 1
Il serait déjà connu d'avance, le prochain sélectionneur des Eléphants. Une information issue d'indiscrétions gardant l'anonymat qui vient détruire le processus de choix du nouveau manager de la sélection nationale de Côte d'Ivoire.

Le sélectionneur national de Côte d'Ivoire aurait été déjà choisi par la Fif, avant-même l'appel à candidatures qui a mobilisé 37 techniciens locaux et expatriés. Selon notre source, l'heureux élu, avant même les élections, serait Hervé Renard. Ex-sélectionneur de la Zambie qui a battu la Côte d'Ivoire en finale de la CAN 2012, le technicien serait pour la maison de verre une belle réponse à la plupart des Ivoiriens, qui ont milité pour le retour de François Zahoui. Car en février 2012, à Libreville, le tombeur de Zahoui fut bien Hervé Renard, annoncé chez les Eléphants au lendemain de la CAN  jouée en Guinée Equatoriale et au Gabon. Quelque soit la qualité de Renard, qui a manqué d'un poil le maintien avec Sochaux en Ligue 1 (France), ces dés qui s'annoncent déjà pipés feront jaser.

Une information, mise au conditionnelle, mais qui tient bien dans la main. La preuve par une commission technique complaisante foulant aux pieds ses propres critères de choix. Sur les 5 “finalistes“, seulement un respecte parfaitement le déterminant deuxième critère de choix : « Avoir une bonne expérience internationale ». Il s'agit bien d'Hervé Renard. Car là où ses concurrents n'en ont aucune (Antonetti et Gillot), ou en ont très peu (Manuel José et Luis Fernandez, une pige chacun), l'ex-guide des Chipolopolos en jouit très bien. Adjoint de Claude Leroy au Ghana (2007-2008), Renard a dirigé la Zambie 2008-2010 et 2011-2013) et l'Angola (2010). Et même si Manuel José bénéficie d'une bonne connaissance du terrain, son maniement de la langue de Molière serait immédiatement jeté en pâture, puisque le 5è commandement indique « savoir parler français ». Un beau lit pour le manager français, de la fumée pour les Ivoiriens.

Une information à quelques encablures de la désignation officielle du successeur de Sabri Lamouchi qui viendrait éclabousser un Sidy Diallo déjà affaibli par le coup de massue de Fortaleza.  Une déconvenue dont il devra expliquer les contours au Parlement ivoirien, qui ne se gênerait pas pour aborder le processus de choix du nouveau sélectionneur national qui ressemble à celui qui a parachuté Lamouchi en Côte d'Ivoire. A un élément près. Puisque pour cette fois, la Côte d'Ivoire a été témoin de la consultation avec une commission technique dont la tactique est loin d'être lisible.

Patrick GUITEY




Fif Eléphants Sidy Diallo Hervé Renard Sabri Lamouchi François Zahoui Côte d'Ivoire France Ghana Guinée candidatures élections information Ivoirien



Educarriere sur Facebook