Mondial 2014 : Serge Aurier et Gervinho parmi les meilleurs africains

  • Source: Sport-ivoire.ci
  • Date: jeu. 03 juil. 2014
  • Visites: 3677
  • Commentaires: 3
Alors que la Coupe du monde 2014 bat son plein au Brésil avec les quarts de finale qui vont débuter vendredi, l'heure est déjà au bilan pour le continent africain. Algérie, Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana et Nigeria ne sont plus en course, Super Eagles et Fennecs n'ayant pu passer l'obstacle des 8es de finale. Afrik-Foot a concocté son équipe-type des Africains du Mondial.

- Gardien

Rais Mbolhi (Algérie) : Son prénom veut dire "leader", et le portier des Fennecs l'aura été durant l'aventure algérienne au Brésil. Intraitable sur sa ligne, il a multiplié les parades décisives notamment contre la Belgique et l'Allemagne. Sans lui, la qualification en 8es de finale aurait été bien plus compliquée.

- Défenseurs

Serge Aurier (Côte d'Ivoire) : Les Eléphants ont une nouvelle fois déçu, mais le Toulousain aura été l'une des rares satisfactions. Intraitable dans les duels, il n'a cessé de multiplier les courses pour apporter le surnombre. En l'espace de trois matchs et deux passes décisives, il a vu sa cote grimper en flèche.

Rafik Halliche (Algérie) : Il n'était pas le plus attendu au sein de la défense algérienne, et au final c'est lui qui a le plus assuré et rassuré. Aligné lors des quatre matchs de l'Algérie, il a su s'imposer dans les airs et au sol, toujours au marquage de son adversaire. Le tout avec comme récompense un but contre la Corée du Sud.

Kenneth Omeruo (Nigeria) : Il est annoncé comme l'avenir de la défense des Super Eagles et le jeune stoppeur l'a prouvé. Du haut de ses 20 ans, il s'est frotté à des adversaires de taille (Dzeko, Higuain, Messi, Giroud, Benzema) et s'en est tiré à bon compte. Vif dans ses jaillissements, il a su compenser le manque de vitesse de Yobo par son sens de l'anticipation.

Faouzi Ghoulam (Algérie) : En concurrence avec Mesbah, il a fini par prendre l'ascendant. Correct défensivement, son apport offensif a été décisif pour son équipe avec son pied gauche dévastateur et surtout d'une précision diabolique pour servir ses attaquants. Dominique Rocheteau dit de lui qu'il a "pris une certaine dimension" avec Naples et au Brésil.

- Milieux de terrain

Ogenyi Onazi (Nigeria) : Avec John Obi Mikel, il est le baromètre des Super Eagles. Lorsqu'il est dans un jour sans, c'est tout le dispositif nigérian qui recule et cela c'est vu après sa sortie sur blessure en 8e de finale contre la France. Gratteur de ballons et premier relanceur de son équipe, il a été précieux devant sa défense pour endiguer les offensives adverses et se montrer dangereux à l'autre bout du terrain avec une frappe de balle redoutable.

André Ayew (Ghana) : L'un des rares à surnager au sein du collectif ghanéen. Même lorsque les Black Stars se sont retrouvés au plus mal, le Marseillais n'a pas baissé les bras (comme face aux USA et à l'Allemagne), allant au combat pour récupérer les ballons et tenter d'alerter ses attaquants. Omniprésent, il a été récompensé par deux buts, qui ont à chaque fois permis aux siens d'égaliser. Tout sauf un hasard.

Sofiane Feghouli (Algérie) : Métronome du milieu de terrain algérien, le joueur de Valence s'est comporté en véritable chef d'orchestre. Inspiré dans ses choix offensifs, il a déstabilisé plus d'une équipe avec ses passes tranchantes dans les intervalles, en plus de faire preuve d'une très grande discipline dans son repli défensif.

Yacine Brahimi (Algérie) : Victime des choix du coach lors du premier match contre la Belgique, le milieu de terrain de Grenade a fait parler son talent lors des trois sorties suivantes. Avec Abdelmoumen Djabou, il a mis à mal les défenses coréennes et russes avec ses dribbles déroutants et ses courses folles. Un véritable poison.

Gervinho (Côte d'Ivoire) : Alors que la sélection ivoirienne alternait le bon et le moins bon, le joueur de la Roma a su tirer son épingle du jeu. Toujours dangereux dans ses prises de balles et ses accélérations, il aura été le principal danger offensif de la Côte d'Ivoire, avec comme récompense ses deux buts contre le Japon et la Colombie.

- Attaquant

Islam Slimani (Algérie) : Critiqué avant le Mondial et laissé sur le banc contre la Belgique, Islam Slimani a fait preuve d'un mental exceptionnel, à l'image des Fennecs, pour rebondir. Les feux follets du milieu de terrain algérien n'ont pas eu de mal à trouver l'attaquant du Sporting, disponible et rapide, dans la profondeur. Sa hargne sur chaque ballon et son sang-froid à l'approche du but adverse ont fait des dégâts alors que son jeu de tête a été précieux aussi bien défensivement qu'en attaque. 

Source Afrik.com




Eléphants Gervinho Serge Aurier Black Stars André Ayew Super Eagles Kenneth Omeruo Sofiane Feghouli Fennecs Côte d'Ivoire Japon France Belgique Nigeria Algérie Ghana Cameroun Brésil Allemagne



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour