ft-ad_1
Société

Indice de perception de la corruption 2023 : classée 87e, la Côte d'Ivoire gagne 12 places

post-img

La Côte d'Ivoire a consenti d'importants efforts, ces dernières années, en matière de lutte contre la corruption en mettant en place des institutions de contrôle de l'action gouvernementale.

Selon le rapport 2023 de l’ONG Transparency International, sur l’Indice de perception de la corruption (IPC) la Côte d’Ivoire gagne, en un an, trois points et 12 places, soit un score de 40/100 avec un rang de 87e sur 180 pays en 2023 contre 37/100 en 2022 et un rang de 99e/180.

Ce résultat obtenu par la Côte d’Ivoire est dû aux instruments et organes de lutte contre la corruption mis en œuvre dans le secteur public, ainsi que les réformes juridiques, institutionnelles et des actions entreprises en matière de dénonciation et de répression des actes de corruption.

Au plan juridique et institutionnel, l’Etat a créée un Pôle pénal économique et financier, une Agence de recouvrement et de gestion des avoirs criminels, ainsi que des plateformes de signalement et de dénonciation des actes de corruption (Spacia et Signalis).

La Côte d’Ivoire s’est d’ailleurs dotée d’une loi relative à la déclaration du patrimoine des personnes assujetties, ouvrant des poursuites judiciaires et des sanctions administratives à l’encontre des agents et hauts cadres de l’administration publique reconnus coupables d’actes de corruption.

En dépit de cette performance, Transpa (...)

Lire la suite sur APA


Côte d'Ivoire ONG secteur économique entreprises lutte 2023 Côte d’Ivoire gouvernement corruption

Articles similaires