CAN 2023 / Yamoussoukro : Le président du COLOCAN, le préfet Coulibaly Gando dévoile les piliers de l'organisation dans la capitale politique

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 18 janv. 2024
  • Visites: 838
  • Commentaires: 0
Yamoussoukro, le 17 janvier 2024 – Dans un entretien accordé au Centre d'Information et de Communication Gouvernementale (CICG) le 16 janvier 2024, le président du Comité local d'organisation de la CAN (COLOCAN) de Yamoussoukro, le préfet de région et préfet du département de Yamoussoukro, Coulibaly Gando a dévoilé les piliers de la bonne organisation de la compétition dans la capitale politique ivoirienne.

L'action du COLOCAN a tourné autour de cinq axes majeurs, à savoir la sécurité, l'accueil ( hébergement et restauration), la santé, les transports, les infrastructures routières.

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été mis en place, sous la supervision du préfet de Police de Yamoussoukro, a indiqué Coulibaly Gando. Ainsi, outre la surveillance des lieux d'hébergement des équipes et des délégations officielles du Cameroun, du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée, un contrôle systématique est opéré au niveau des différents checkpoints situés dans un rayon d'au moins 1km du stade. A cela s'ajoutent les patrouilles habituelles des forces de sécurité dans la ville.

Au niveau de l'accueil, de l'hébergement et de la restauration, le président du COLOCAN a fait savoir qu'un travail préalable a permis de recenser 200 hôtels aux normes pouvant accueillir les visiteurs de la CAN. Des formations ont également été dispensées aux personnels des hôtels, restaurants et autres sites d'accueil en vue de leur permettre d'être à la hauteur du rendez-vous. Yamoussoukro ne dispose pas de Cité CAN, du fait de la grande capacité d'accueil des hôtels. Cette ville étant habituée à recevoir du beau monde durant les week-ends, et en période de fête, la question de la restauration ne se pose pas au regard des nombreux restaurants et maquis que compte la ville, a précisé le président du COLOCAN.

Coulibaly Gando a expliqué qu'en prélude à la CAN, l'hôpital général de Yamoussoukro et l'hôpital Joseph Moscati ont vu leurs plateaux techniques relevés et plusieurs de leurs services réhabilités. Tout est prévu dans ces deux structures sanitaires pour la prise en charge des athlètes et des supporteurs, en cas de nécessité, a affirmé le président du COLOCAN.

Sur le transport, conformément aux dispositions arrêtées par le COCAN, a dit le préfet de Yamoussoukro, en dehors des officiels de la CAF et des délégations officielles des quatre pays, les supporteurs sont invités à emprunter les bus de la SOTRA pour se rendre au stade. Des parkings ont été aménagés notamment à la place Jean Paul 2 pour y sécuriser les véhicules et emprunter ensuite les bus pour le stade.

Coulibaly Gando s'est félicité des efforts du Gouvernement pour doter la capitale politique d'une voirie ‘'impeccable''. Toute chose qui, d'une part, facilite la mobilité dans la ville, et d'autre part, donne un attrait particulier à la capitale politique. A l'instar des différentes villes qui abritent la CAN, un plan de circulation a été aménagé pour les jours de match. A cet effet, le préfet de région a tenu à lancer un appel à ses administrés afin de solliciter leur indulgence face aux éventuels désagréments que cette situation pourrait occasionner.

Le président du COLOCAN s'est félicité du bon déroulement de la première journée de la poule C, le lundi 15 janvier 2024. ‘'Dans l'ensemble, tout s'est bien passée. Et nous avons été honorés de la présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement'', s'est-il réjoui. Il a salué l'annonce du Chef du Gouvernement de trouver des solutions au problème de billetterie dans un délai de 48 heures.

CICG




monde transport service ville don local CAN jeu CAF Yamoussoukro Sénégal Cameroun Guinée SOTRA Gouvernement Police CICG mobilité formation ivoirien permis santé



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour