Rentrée Scolaire 2023-2024 : un taux de présence du personnel satisfaisant

  • Source: Educarriere
  • Date: mer. 11 oct. 2023
  • Visites: 1049
  • Commentaires: 0

Le coordonnateur général de l'Inspection générale du Ministère de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation (MENA), Adama Coulibaly, a révélé que les taux de présence aux postes des enseignants et du personnel administratif sont satisfaisants. C'était au cours de la tribune d'échange hebdomadaire du Centre d'Information et de communication Gouvernementale (CICG), ce mardi 10 octobre 2023, à Abidjan-Plateau.

Fixée au 11 septembre 2023 et appuyée par une cérémonie de lancement solennelle d'ouverture des classes par Madame le ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation, la rentrée scolaire 2023-2024 est effective, sur l'ensemble du territoire national, avec des taux de présence en classe des élèves allant de 60% à 100%. Selon l'invité de la tribune d'échange du CICG, M. Adama Coulibaly, « À ce jour, nous dénombrons 2.236.234 inscrits en ligne contre 2.500.000 attendus, soit 89.45 % et 1.349.497 élèves physiquement présents en classe soit 60.35%. S'agissant des enseignants et du personnel administratif, les taux de présence aux postes sont satisfaisants et oscillent entre 95% et 100% ». Des chiffres qui s'améliorent de jour en jour au rythme des élèves et de leurs parents. Poursuivant, il révèle que, le sous-secteur de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation a enregistré d'importants acquis, entre autres, l'ouverture de 132 nouvelles écoles préscolaires, de 226 nouvelles écoles primaires, de 42 nouveaux collèges et de 200 cantines scolaires soit 5602 cantines, au titre de la nouvelle année scolaire.

 Se rapportant au prisme des réseaux sociaux ces derniers jours sur le changement de manuels éducatif dans les établissements scolaires, le coordinateur et inspecteur, a rappelé que la réussite aux études est conditionnée par beaucoup de déterminants. « Il n'y a pas seulement que les livres. Il y a la qualité de l'enseignement que l'on reçoit. Au plan sanitaire, il y a les conditions de santé ... Et la part de l'enfant avec bien sûr la volonté. Il y a aussi la part des parents qui doivent marquer un suivi rigoureux et régulier pour leur permettre d'aller de l'avant ». « Dès l'instant où les éléments manquent à l'appel, cela pose un problème parce que si vous donnez le maximum de vous-même en tant qu'enseignant pédagogique, pour former des enfants et que ceux-là ne s'intéressent pas à vos enseignements, il est bien évident qu'on ne pourra pas tirer grand-chose. Peut-être que la question des ouvrages est un pan, mais il faut généralement faire le tour de la question avant de prendre une position qui soit vraiment ferme », a souligné Adama Coulibaly.

Siondenin Yacouba Soro




Éducation nationale Alphabétisation lancement secteur don scolaire Abidjan élèves communication enseignement livre 2023 Adama Coulibaly Soro Plateau Gouvernement CICG formation santé



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour