Arts/Culture

Culture : La Côte d'Ivoire intègre la Convention 2005 de l'UNESCO

post-img

Ce jeudi 08 juin 2023, à Paris, la Côte d’Ivoire a intégré pour la seconde fois de son histoire, après 2025-2017, le Comité intergouvernemental pour la Protection et la Promotion de la Diversité des Expressions culturelles de l’UNESCO aux côtés du Cap-Vert, du Pakistan et du Turkménistan. Ces pays, dont la Côte d’Ivoire, rejoignent la grande famille des parties à la Convention.

« Notre présence ici est un message fort et confirme la place que tient la Culture dans notre pays par la volonté du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara », a indiqué d'entrée la Ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck. Elle a traduit sa gratitude et celle des acteurs culturels aux donateurs, notamment la Suède et la Norvège, pour leurs appuis multiformes et soutenus dans le cadre de la promotion et la mise en œuvre de la Convention de 2005.

La ministre a expliqué qu’en Côte d’Ivoire, les Industries Créatives et Culturelles occupent une place de choix. Pour preuve, elles font parties du pilier numéro 1 du Plan National de Développement (PND 2021-2025) L'Accélération de la Transformation Structurelle de l’Économie par l’Industrialisation et le développement des grappes de ce secteur constituent des priorités pour le gouvernement, a fait savoir Françoise Remarck.

Avec plus de 75% de la population âgées de moins de 35 ans, les Industries Culturelles et Créatives contribuent à la création d’emplois en s’appuyant sur des chaînes de valeurs dans des secteurs prioritaires que sont la musique, la mode et le design, le cinéma et l’audiovisuel, etc. Cette jeunesse, à en croire la ministre, est talentueuse, créative, innovante et connectée et encadrée.

Elle s'est réjouie que la Côte d'Ivoire pays soit membre de cette Convention, qu'elle considère comme un atout majeur. La ministre Françoise Remarck a réaffirmé son ambition de faire de la Côte d’Ivoire, le « Hub des Industries Culturelles par l’entreprenariat » dans la sous-région et une destination de tournage, un hub de l’Industrie musicale, de la mode et du design. Elle a tenu à rappeler à la tribune de l’UNESCO cette volonté consignée dans la feuille de route de son département ministériel selon les directives du Premier Ministre, Patrick Achi.

La Ministre de la Culture et de la Francophonie a informé les représentants des parties que depuis quelques semaines, la Côte d’Ivoire a accédé à la tête de la Présidence du Conseil des Ministres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine, l’UEMOA, faisant ainsi d’elle, la Présidente de la Réunion des Ministres sectoriels en charge de la Culture de l’Union.

La Ministre Remarck est également à la demande du Commissaire de l’UEMOA, Monsieur Mamadu Sérifo JAQUITE, la porte-parole de l’Union auprès de ses pairs et de partenaires et pour l’action phare de la culture inscrite dans sa Feuille de route (2021-2025).

Remerciant l’UNESCO pour l’excellence des relations avec son pays, elle a assuré les représentants des pays parties que la Côte d'Ivoire a une vision inclusive et sous-régionale. Dans ce sens, les a-t-elle rassurés, leur voix sera portée par la Côte d’Ivoire « autour de projets communs pour le du Développement des industries culturelles et créatives, la promotion et la valorisation de la diversité culturelle au bénéfice des populations et de la jeunesse ».

Source : CICG




cinéma Côte d'Ivoire secteur innovante don projet jeunes 2023 Alassane Ouattara Patrick Achi UNESCO Côte d’Ivoire Paris Francophonie UEMOA gouvernement emplois PND CICG développement formation Excellence

Articles similaires