Restauration du couvert forestier : La Côte d'Ivoire veut reboiser 100 000 hectares chaque année

  • Source: CICG
  • Date: lun. 03 avr. 2023
  • Visites: 726
  • Commentaires: 0

La Côte d'Ivoire a fait de la préservation de ses forêts une priorité nationale. Une nouvelle politique forestière a été adoptée en mai 2018 avec pour objectif de porter la couverture forestière à au moins 20% du territoire national à l'horizon 2030, soit un accroissement de 3 millions d'hectares de forêt tout en maintenant intact l'existant.

Les résultats du dernier inventaire forestier et faunique national indiquent une couverture forestière de 2,97 millions d'hectares en mars 2021. Ce qui équivaut à 9,2% de couverture forestière contre plus de 20% dans les années 1960. Le massif forestier ivoirien était estimé à 16 millions d'hectares en 1960. Aujourd'hui, près de 60% des terres productives sont dégradées. La préservation de ses forêts est donc devenue une priorité absolue.

Un conseil présidentiel consacré à la préservation de la forêt a été tenu le 17 mai 2018 à Abidjan. Il a permis l'adoption d'une nouvelle politique forestière. Ensuite la nouvelle loi N°2019 - 675 portant code forestier a été votée à l'Assemblée nationale le 20 juin 2019 afin de donner « un coup d'accélérateur » à la mise en œuvre de la politique forestière. Le pays entend porter son couvert forestier à 6,5 millions d'hectares d'ici à 2030. Et pour y arriver, il a décidé de reboiser 100 000 hectares chaque année. Un budget de 600 milliards de FCFA a été alloué au reboisement.

Dans sa stratégie, le pays veut également mettre fin à la déforestation causée par l'agriculture. Grand pays producteur de cacao, la Côte d'Ivoire s'est engagée à produire un cacao ami de sa forêt. Le gouvernement promeut la cacaoculture durable, respectueuse de l'environnement. Il a pris l'engagement en 2014, dans le cadre de la déclaration de New York sur les forêts, de produire un cacao ivoirien zéro-déforestation à partir de 2017 et de restaurer 20% du couvert forestier du territoire national d'ici à 2030.

Pour soutenir la mise en œuvre de cette initiative, le Conseil du Café-Cacao (CCC), par exemple, va introduire 60 millions de plants d'essences forestières en milieu rural d'ici à 2024.

Dans le même sens, on peut citer le Projet d'investissement forestier 2 qui va permettre de réaliser 320 000 hectares de plantations agroforestières.

Les autorités ivoiriennes, avec à leur tête le Président de la République Alassane Ouattara, sont toutes engagées dans la restauration du couvert forestier. De nombreuses opérations de planting d'arbres ont vu le jour. L'opération dénommée « 1 jour 1 million d'arbres » a été lancée le 15 novembre 2019 et celle baptisée « 1 jour 5 millions d'arbres » initiée le 25 juillet 2020, ont permis de planter des millions d'arbres.

En milieu rural, des initiatives telles que « Une école, 05 hectares de forêt », « Un village, 5 hectares de forêt » ont été conduites.

Le bilan partiel de l'opération « Un jour 50 millions d'arbres » démarrée le 1er juin 2021 et qui s'est déroulée sans interruption sur l'ensemble des régions et des départements de la Côte d'Ivoire, a relevé que plus de 28 millions d'arbres ont été produits et plantés à fin octobre 2021.

La Côte d'Ivoire a confirmé son engagement pour la restauration de ses forêts à l'occasion de la 15e Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse (COP 15) tenue à Abidjan du 2 au 20 mai 2022. A cette grande rencontre, le Président ivoirien a lancé « L'Initiative d'Abidjan » qui prévoit un plan d'investissement massif de 1,5 milliard de dollars sur les cinq prochaines années.

La Côte d'Ivoire a mis sur pied une armée verte composée de 650 soldats. Ce contingent monte la garde sur le terrain pour lutter contre la déforestation et la criminalité forestière.

La Journée internationale des forêts célébrée le 21 mars a été l'occasion pour la Côte d'Ivoire de souligner ses efforts et de réaffirmer sa détermination.

Source : CICG




village Côte d'Ivoire environnement don lutte Abidjan riz agriculture Alassane Ouattara gouvernement Assemblée nationale CICG Café-Cacao budget ivoirien 100 000 essence permis



Educarriere sur Facebook