Yamoussoukro : fidèle d'une église, un tueur en série achève un élève pasteur et enterre son portable


Le fermier A.B.A. a avoué avoir tué l'élève pasteur A.K.A. et deux autres personnes
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 20 oct. 2022
  • Visites: 873
  • Commentaires: 0
Un fermier, membre d'une Assemblée, a tailladé à la machette un élève pasteur, le jeudi 6 octobre 2022, à Yamoussoukro, avant d'enterrer le téléphone portable de la victime près du corps. Il n'est pas à son 1er coup.

Derrière le visage angélique et candide de A.B.A., fermier de son état et membre d'une église (Assemblée) à Yamoussoukro, se cache un véritable monstre, tueur en série. Cet individu qui, visiblement, parait encore jeune, a la mort de 3 personnes sur sa conscience, s'il en a une.

Interpellé à la suite de la découverte du corps de l'élève pasteur

Il a été interpellé, à la suite d'une enquête ouverte, le samedi 15 octobre 2022, par le Commissariat de Police du 1er Arrondissement de Yamoussoukro relativement à la découverte d'un corps sans vie dans un quartier. Il s'agit du corps de l'élève pasteur A.K.A., identifié à la morgue du CHR de Yamoussoukro.

C'est au cours des auditions des dernières personnes à avoir été vues en compagnie de l'élève pasteur que le fermier est passé aux aveux, selon la police. Il a avoué avoir assassiné l'élève pasteur parce que ce dernier a refusé qu'il ait accès à la caisse des offrandes pour s'acheter de la nourriture.

Après avoir avoué être l'auteur du crime, il a fait d'autres aveux, dans le cadre de deux autres meurtres, démontrant sa nature de tueur en série.

Les faits criminels se sont déroulés, le jeudi 6 octobre 2022, au moment où l'élève pasteur prenait son déjeuner dans la cour de l'église. Tenaillé par la faim, le fermier voulait partager la nourriture de l'élève pasteur. Que nenni ! Il essuie un refus catégorique. C'est alors qu'il s'est dirigé vers le lieu de conservation des offrandes de l'église dans le but de trouver de quoi s'acheter à manger.

L'élève pasteur l'en empêche. Dès lors, le fermier convoque son instinct de tueur. Dans une c (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


CHR de Yamoussoukro téléphone police




Educarriere sur Facebook