Sécurité routière : les nouvelles contraventions au code de la route présentées

  • Source: CICG
  • Date: mer. 28 sept. 2022
  • Visites: 497
  • Commentaires: 0
Les nouvelles amendes forfaitaires liées aux nouvelles contraventions au code de la route sont passibles d'une peine d'emprisonnement inférieure ou égale à deux mois et d'une peine d'amende judiciaire allant de 20 000 à 360 000 FCFA, a indiqué le mardi 27 septembre 2022 à Abidjan, le directeur de la Coordination et de la Gestion intégrée des Opérations de Transports terrestres à la Direction générale des Transports terrestres et de la Circulation, Etienne Kouakou.

Il intervenait sur le thème "Les nouvelles contraventions au code de la route" lors de la conférence de presse "Tout Savoir Sur" du Centre d'information et de Communication gouvernementale (CICG) retransmise en direct sur la page Facebook du gouvernementwww.facebook.com/gouvci.officiel et en présence des journalistes.

Ces nouvelles contraventions au code de la route portent, entre autres, sur le refus de serrer à droite pour se laisser dépasser, le croisement à gauche, le non-respect des règles de priorité, la circulation sur le trottoir ou l'accotement en marche normale, le dépassement à droite lorsqu'il est interdit.

A en croire Etienne Kouakou, les nouvelles contraventions au code de la route prévoient également la mise en œuvre pour très bientôt du permis à points avec un capital de 12 points qui fera l'objet de diminution en cas d'infraction par son détenteur.

« Le permis à points, institué par le décret n°2016-864 du 03 novembre 2016 portant réglementation de l'usage des voies routières ouvertes à la circulation publique, apparaît comme une des solutions à la montée de l'incivisme constaté sur nos routes. Le permis à points est la dose de rappel afin que notre slogan "STOP A L'INCIVISME SUR LES ROUTES ! " ne soit pas vain », a-t-il dit.

A cette occasion, Etienne Kouakou a rappelé que selon les statistiques officielles, 94 % des accidents de circulation sont dus aux conducteurs ou usagers et 6 % imputables au mauvais état des véhicules et du réseau routier.
Non sans déplorer que près de 14 000 accidents de la circulation pour environ 1 500 tués et 23 000 blessés ont été enregistrés en 2021.

Conscient que la problématique de la sécurité routière en Côte d'Ivoire est un défi majeur, Etienne Kouakou a conseillé aux usagers de la route des comportements sécuritaires (respect de la réglementation en vigueur), coopératifs (civisme et tolérance sur la route) et responsables (suivi quotidien de l'état du véhicule pour s'assurer de son bon fonctionnement).

Un numéro vert 1302 est disponible pour toutes préoccupations des usagers de la route.




Côte d'Ivoire Abidjan Facebook NCI gouvernement accident CICG information permis



Educarriere sur Facebook