Décès d'une femme enceinte à l'hôpital général de Bingerville : Le ministère de la Santé prend de lourdes sanctions


Le ministère de la Santé dénonce "une négligence" des agents de l’hôpital général de Bingerville suite au décès d’une femme enceinte
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 11 août 2022
  • Visites: 1071
  • Commentaires: 0
Le ministère de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle (MSHP-CMU) a réagi suite au décès d'une femme en terme à l'hôpital général de Bingerville.

Le Directeur du cabinet du MSHP-CMU, Dr Aka a annoncé des pris de sanctions après le décès d'une parturiente à l'hôpital général de Bingerville, des suites d'un arrêt cardiaque iatrogène survenu après l'administration de produits anesthésiques. C'était lors d'une conférence de presse, le mercredi 10 août 2022.

Le ministère dénonce une négligence professionnelle

Le Docteur Aka annoncé que le médecin traitant, Dr Kohou I., ayant fait preuve de négligence professionnelle en abandonnant la parturiente entre les mains de ses stagiaires est mis à la disposition de la direction des ressources humaines qui devra prendre toutes les dispositions réglementaires pour traduire le mis en cause devant le Conseil de discipline.

En plus de la négligence professionnelle, Dr Kohou a également été sanctionné pour avoir pratiqué le racket et enfreint aux dispositions de l'arrêté ministériel N° 0047 du 21 mars 2012 qui prescrit en son article 2 que la césarienne fait partie des actes et prestations qui bénéficient d'exemption sélective de paiement. Autrement dit, la césarienne bénéficie de la gratuité ciblée et ne doit faire l'ob (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


professionnelle Bingerville Couverture maladie universelle CMU racket




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour