Plaidoyer en cours pour la prise en compte du doctorat dans les concours de la fonction publique ivoirienne

  • Source: APA
  • Date: sam. 12 fév. 2022
  • Visites: 1881
  • Commentaires: 0

Un plaidoyer est en cours pour la prise en compte du doctorat dans les concours de la fonction publique ivoirienne, a annoncé vendredi le ministre ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Adama Diawara, assurant que son département va soutenir les docteurs non-recrutés à s'insérer dans le secteur privé. 

"Nous allons faire en sorte que les docteurs non-recrutés puissent trouver des emplois au niveau du secteur privé", a dit M. Adama Diawara, lors d'une rencontre avec les docteurs non-recrutés, à l'Université Félix Houphouët-Boigny.

Au regard de leur niveau d'études, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a indiqué qu'il allait faire un plaidoyer afin que "les salaires qui sont payés dans le privé soient à la hauteur de leur compétence".

Dans la foulée, il a annoncé qu'un plaidoyer est en cours pour que le doctorat soit pris en compte dans les concours de la fonction publique ivoirienne. Jusque-là, rappelle-t-on, les concours de la fonction publique ivoirienne ne prennent en compte que des diplômes allant jusqu'à la maîtrise.

"L'Etat de Côte d'Ivoire fait beaucoup en matière de recrutement, en termes d'assistants, assistants chefs de cliniques et attachés de recherche" et "comparé à ce qui se fait dans la sous-région, la Côte d'Ivoire est de loin en tête", a-t-il fait observer.

"Cette année, nous avons 660 postes qui sont créés et en l'occurrence 450 postes en termes de recrutement nouveau et de contacts pour ceux qui auraient dépassés l'âge d'entrée à la fonction publique et 210 postes de glissement catégoriel", a-t-il relevé.

La session, selon le chronogramme, s'ouvre à partir de février 2022 avec "660 postes à pourvoir pour le recrutement des assistants, assistants chefs de clinique et attachés de recherche, dont 210 pour les glissements catégoriels".

Pour cette session 2022, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique entend particulièrement recruter 450 nouveaux assistants, assistants chefs de clinique et attachés de recherche non fonctionnaires.

M. Adama Diawara a souligné que le stock restant des docteurs non-recrutés sera "absorbé au fur et à mesure puisque chaque année il y a des centaines de postes budgétaires qui sont créés".

De ce fait, ceux qui ne seront pas recrutés pour insuffisance de postes, devront "attendre sagement l'année prochaine pour être recrutés", a-t-il ajouté, signalant qu'"il n'y a pas que des postes à pourvoir dans l'enseignement supérieur et les structures de recherche".

Il y a également la possibilité d'aller dans les entreprises privées qui possèdent un laboratoire de recherche, a-t-il poursuivi, mentionnant avoir listé des issus d'emplois qu'il indique aux docteurs non-recrutés chaque fois qu'il les rencontre. Le ministre a par ailleurs rassuré que "le processus de recrutement est transparent et chaque année, les jurys seront constitués de façon très transparente avec si possible des membres de jury venant de l'extérieur pour étoffer les jurys endogènes".

APA




Université Félix Houphouët-Boigny Côte d'Ivoire Adama Diawara concours emplois fonctionnaires recrutement ivoirien



Educarriere sur Facebook