Le gouvernement ivoirien veut ramener le taux de pauvreté à « moins de 20% en 2030 »

  • Source: APA
  • Date: mer. 21 avr. 2021
  • Visites: 541
  • Commentaires: 0
Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, s'est engagé mercredi à impulser la croissance économique du pays afin de « de ramener le taux de pauvreté à moins de 20% de la population en 2030 contre 39% en 2018 », à l'ouverture d'un séminaire gouvernemental.

M. Patrick Achi, a, dans un discours, relevé que ce séminaire qui vise à finaliser le programme du gouvernement sur la période 2021-2023 avec un focus sur le Plan d'actions prioritaires 2021, a pour objectif de hisser la Côte d'Ivoire au rang des « pays à revenu intermédiaire de tranche supérieure ».  

Et ce, « afin de ramener le taux de pauvreté à moins de 20% de la population en 2030 contre 39% en 2018 ». Mais, pour y parvenir, il faudra « faire de l'emploi un combat politique quotidien ; en mettant tout particulièrement au cœur de nos actions l'emploi des jeunes et l'autonomisation de la femme ».

D'ici à 10 ans, le chef du gouvernement ivoirien, Patrick Achi, veut « doubler le PIB par tête d'habitant » et permettre à ce qu'une majorité d'Ivoiriens appartiennent à la classe moyenne avec un secteur privé fort et qui intègre d'ailleurs le digital dans sa production.

« Pour y parvenir, nous devons accorder un intérêt toujours plus crucial aux problématiques d'amélioration du capital humain », a dit M. Achi pour qui l'Etat devra atteindre l'accès universel aux biens publics essentiels : électricité, eau potable, santé, habitat, la mobilité et la connexion digitale.

Dans un élan participatif et pour la première fois, ce séminaire gouvernemental accueillera la participation du secteur privé. « Et ce, au regard du rôle stratégique que nous comptons lui faire jouer dans la réalisation des ambitions de développement de notre pays », a-t-il annoncé.

« Nous aurons donc une journée entière de travail consacrée aux échanges avec des acteurs clés du secteur privé pour initier la transformation dans la construction des mentalités que dans les pratiques de notre administration pour qu'elle puisse demain se mettre au service du secteur privé », a-t-il poursuivi.

« En faisant réussir ces entrepreneurs, l'Etat se fait réussir lui-même, fait grandir son pays et fait prospé (...)

Lire la suite sur APA


Patrick Achi Côte d'Ivoire gouvernement emploi PIB électricité taux de pauvreté mobilité développement




Educarriere sur Facebook