Mort de manifestants lors de la marche du Jeudi : Bédié et Georges Armand Ouégnin tiennent Alassane Ouattara pour responsable et l'invitent à renoncer au 3ème mandat

  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 16 août 2020
  • Visites: 1605
  • Commentaires: 0
Les plateformes Cdrp et Eds invitent le president Ouattara à renoncer à sa candidature de troisième mandat, le chef de l'Etat se représente finalement à l'élection du 31 octobre prochain. Alassane Ouattara espérait laisser à la postérité l'image d'un économiste bâtisseur qui avait pacifié la Côte d'Ivoire. Sa candidature à un troisième ou premier mandat (selon le camp politique) est de plus en plus contesté par l'opposition ivoirienne qui évoque une violation de la Constitution de 2016. Dans une déclaration dont nous avons reçue copie ce dimanche, Georges-Armand-Ouégnin, président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) condamne avec la dernière énergie le projet de candidature du président, Alassane Ouattara et le tient pour responsable pour la mort des jeunes manifestants. Ci-dessous l'intégralité du message :

Déclaration des plateformes Eds, Edrp et des partis politiques Urd et Lider, relative à la répression des manifestations des populations du jeudi 13 aout 2020

1. Le jeudi 13 aout 2020, les populations ivoiriennes sont descendues dans les rues de plusieurs villes de la Côte d'Ivoire pour protester contre les mauvaises conditions de préparation des élections à venir et pour marquer leur indignation contre la candidature déclarée de M. Alassane Dramane Ouattara à qui la Constitution, interdit un troisième mandat.

2. Les plateformes EDS et CDRP, les partis politiques URD et LIDER rappellent que le droit de manifester est garanti par la loi, ainsi que le stipule l'article 20 de la Constitution : « Les libertés d'association, de réunion et de manifestation pacifiques sont garanties par la loi. ». De plus, la loi fondamentale de notre pays, en son article 1 du Titre I, fait obligation à l'Etat de reconnaître « les droits et les devoirs énoncés dans la présente Constitution. Il s'engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour en assurer l'application effective »

3. Au lieu de déférer à ses obligations constitutionnelles en encadrant les manifestations pacifiques des populations, le régime RHDP Unifié de M. Alassane Dramane Ouattara a plutôt choisi de réprimer, dans le sang, lesdites manifestations. Des miliciens armés de machettes et autres objets contondants, ont été convoyés à plusieurs endroits de la ville d'Abidjan et dans certaines localités de l'intérieur du pays, pour agresser des marcheurs aux mains nues. Le pouvoir a ainsi créé les conditions d'extrêmes tensions qui ont donné lieu, dans plusieurs localités du pays, à des affrontements communautaires.

4. Le bilan provisoire de ces tristes événements, à ce jour, fait état d'une douzaine de morts (12), de nombreux blessés graves, de plusieurs personnes interpellées et d'importants dégâts matériels, à travers tout le pays.

5. Les plateformes EDS et CDRP, les partis politiques URD et LIDER s'inclinent devant la mémoire des disparus, présentent leurs condoléances aux familles éplorées, souhaitent un prompt rétablissement aux blessés et marquent leur solidarité avec les victimes des nombreux dégâts matériels.

6. Les plateformes EDS et CDRP, les par (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Alassane Ouattara EDS RHDP LIDER CDRP Côte d'Ivoire Abidjan candidature Constitution élections opposition affrontement




Educarriere sur Facebook