Maintien de la fermeture des bars et lieux de spectacles, Kajeem crie son indignation : « L'heure est grave et de nombreux artistes se meurent »
« Tout prétendu développement qui ne prend pas en compte l'art et la culture n'est qu'affabulation »
« Que quelque chose soit fait pour mettre fin à cette interminable agonie »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 16 juil. 2020
  • Visites: 961
  • Commentaires: 0
Dans une déclaration dont copie est parvenue à Linfodrome, Kajeem appelle à un plan d'urgence et de secours au secteur culturel et artistique non sans inviter les autorités à plus de diligence sur ce secteur qui se meurt depuis l'avènement en Côte d'Ivoire de la Covid-19.

Arts et Culture, les oubliés de la République 

Alors que le secteur culturel, comme beaucoup d'autres secteurs économiques, est durement touché par la fermeture des lieux de spectacles, de concerts, et d'exposition; un vent de panique et de désespoir souffle sur la culture depuis le début de la crise due au coronavirus.

La violence avec laquelle cette crise frappe le monde des arts et de la culture est sans égal. Pour la plupart, la peur de mettre la clé sous le paillasson domine, même si quelques rares font contre mauvaise fortune, bon cœur. Outre le timing extrêmement mauvais (Le début de la saison des festivals), la soudaineté de la fermeture des salles de spectacles et autres lieux de vie, ajoute à la violence avec laquelle le secteur est frappé.

Les yeux jusque-là tournés vers les pouvoirs publics dans l'espoir d'un coup de main salvateur, commencent à être embués de larmes et de désespoir tant jusqu'à présent aucun signe positif ne semble poindre. Les marchés, supermarchés, gares routières, transports en communs eux sont autorisés à exercer, et cela en dépit d'un respect plus qu'approximatif des mesures barrières. Mais les salles de spectacles, plus faciles à discipliner, elles ne sont toujours pas autorisées à ouvrir. Et pourtant dès le début de cette pandémie, c'est encore une fois le monde artistique qui à la suite du corps médical, s'est mis en branle pour prendre à bras le corps l'initiative de la sensibilisation aux gestes de prévention contre ce mal qui bouleverse notre monde.

Loin de nous l'idée de minimiser les efforts du gouvernement depuis la survenue de cette pandémie, mais il apparaît manifestement qu'à défaut d'avoir raison du virus, les mesures de fermeture de nos espaces de travail finiront par tuer au sens propre comme au figuré, la culture dans notre pays et avec elle ses acteurs. Et effet, derrière le clinquant du showbiz, se cache le drame que vit tout un secteur depuis quatre mois.

S'il n'y a que les têtes d'affiche qui sont (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire gouvernement coronavirus Covid-19




Educarriere sur Facebook