Décès : Ce que Charles Diby Koffi a dit de la maladie qui l'a emporté
« J'ai vécu des moments difficiles de stress »
« Dites à Bouaflé que je suis un peu fatigué... »


Charles Diby Koffi a tiré sa révérence
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 08 déc. 2019
  • Visites: 13061
  • Commentaires: 2
Depuis le samedi 7 décembre 2019, toute la Côte d'Ivoire pleure Charles Koffi Diby. Le président du conseil économique, social, environnemental et culturel, (Cesec) est décédé à Abidjan, des suites d'une longue maladie. Quelques mois plus tôt, il a levé un coin du voile sur le mal qui le rongeait.

Comme un soldat, Charles Diby Koffi a longuement lutté contre cette maladie. Et il avait espoir que le dernier mot lui reviendrait. Hélas ! Ce samedi 7 décembre 2019, de triste mémoire, le président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) a tiré sa révérence. Le digne fils de Bouaflé s'est couché. A jamais ! Avec sa disparition, la Côte d'Ivoire perd un brillant et vaillant cadre. Sa région natale, la Marahoué, est inconsolable. Cette région à laquelle il a tout donné et qui le lui rendait si bien. Comme elle l'a fait le samedi 25 mai 2019, quand une forte délégation de la communauté musulmane venue tout droit de Bouaflé, conduite par le chef Diaby Almamy, a effectué le déplacement au domicile de Charles Diby Koffi, à M'pouto (Riviera), pour le remercier pour toutes ses actions posées en faveur de la région de la Marahoué et aussi le féliciter pour le choix porté par le chef de l'Etat sur sa personne pour représenter le pays au Joint Committee on Remuneration of executive (Jcr) ainsi que pour son élection à la tête de l'association internationale des conseils économiques et sociaux et institutions similaires (Aicesis).

Ce jour-là, linfodrome a eu le privilège d'assister à la rencontre en compagnie du confrère Le Mandat. C'est un Charles Diby Koffi certes amaigri et fatigué, mais qui avait espoir qu'il recouvrerait rapidement la guérison. Et face à ses parents venus de Bouaflé, il a levé un coin de voile sur le mal qui le rongeait. « Dites à Bouaflé que je suis un peu fatigué parce que comme l'a dit Victor Taukla (porte-parole de la famille Charles Diby Koffi à cette occasion : ndlr), gérer les finances publiques d'un pays coupé en deux pendant dix ans, ça n'a pas été facile pour moi. Ça n'a pas été facile. Je ne me suis jamais reposé. Et j'ai vécu des moments difficiles de stress. C'est tout », a-t-il dit au sujet de sa maladie, avant de rassurer ses hôtes qu'il était en train de retrouver la forme : « Mais je suis en train de remonter la pente ».

L'occasion était belle pour le président du Conseil économique, social, environnemental et culturel de dire tout sur son é (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Charles Koffi Diby Côte d'Ivoire Abidjan Riviera




Educarriere sur Facebook