Art oratoire : La 3è édition de « La Flamme linguistique » officiellement lancée

  • Source: EDUCARRIERE
  • Date: vend. 08 nov. 2019
  • Visites: 906
  • Commentaires: 1

La troisième édition de « La Flamme linguistique », le concours d'art oratoire par excellence, a été lancée officiellement, le Mercredi 6 Novembre 2019 au sein de l'école ESATIC, à Abidjan.

Selon son initiateur, Dr Richard Bayala, enseignant à l'Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB), ce concours vise à équiper et encourager les apprenants à développer quelques compétences linguistiques indispensables pour leur brillante carrière.

« Notre objectif c'est de donner les techniques d'art oratoire aux étudiants pour des prises de paroles mieux réussies. Ils sont étudiants et à la fin du cycle, il leur faut présenter des mémoires, des rapports de soutenance. Et à cette occasion, il est souvent difficile pour eux de présenter le fruit de leur recherche. Et l'objectif pour nous c'est de les encadrer et de leur permettre d'être beaucoup plus à l'aise au moment où il présente leur rapport. Mais mieux, c'est de les aider à s'insérer professionnellement le plus facilement possible », a-t-il expliqué.

Pour cette édition 2020, les compétiteurs pourront s'exprimer dans trois rubriques d'art oratoire, à savoir le français, l'anglais et le slam.

« Le candidat qui est inscrit pour l'art oratoire en anglais, va subir quatre épreuves que sont le Plaidoyer, le débat, le projet et enfin le grand oral, qui sera un sujet que le candidat va préparer puis présenter en quelques minutes », a expliqué Dr Bayala, avant de préciser que 205 candidats sont engagés cette année dans ce concours d'art oratoire.

Les phases éliminatoires vont débuter à partir du Samedi 7 Décembre prochain au sein de l'école ESATIC à Abidjan. Les demi-finales se joueront le 28 Mars 2019 à Yamoussoukro et la finale, le 30 Mai 2019 toujours à Yamoussoukro.

« Cette troisième édition se veut nationale dans la mesure où nous avons pratiquement toutes les universités de Côte d'Ivoire et plusieurs grandes écoles qui sont engagées dans la compétition », s'est réjoui l'initiateur du concours « Flamme linguistique ».

Anthony NIAMKE




Côte d'Ivoire Abidjan Yamoussoukro concours INPHB candidats


Educarriere sur Facebook